En avant, marche !

Imprimer

Lundi, 21 Mars 2016 15:16

"La vie est une fête et le ciel est une porte qui donne dans une autre fête." Pourtant il n'a pas le cœur à la fête ce vieux musicien qui entre sur le plateau avec son lecteur cd à la main. Il est malade et sa recherche de la vibration juste avec ses cymbales l'envoie au sol, quasi à l'article de la mort. Il n'a plus sa place dans la fanfare et n'aura de cesse de la revendiquer une dernière fois durant les une heure trente du spectacle. La fanfare municipale vit un drame intime, le passage de relais entre un vieux musicien terrassé par la maladie et son successeur désigné.

 


Alain Platel, Frank Van Laecke et le compositeur Steven Prengels remettent le couvert après le très acclamé "Gardenia" en 2010. Inspiré de "La fleur à la bouche", une pièce en un acte écrite en 1922 par Luigi Pirandello ce nouveau fleuron de la Cie Les Ballets C de la B mélange une fois de plus admirablement la musique, le théâtre et la danse. Le trio s'intéresse ici à la tradition des fanfares municipales où se regroupent un ensemble d'individus venant d'univers les plus variés et faisant foi de marcher dans une seule et même direction par amour de la musique.

 

Théâtre


Sur le plateau trois comédiens, un danseur, sept musiciens issus d'une célèbre fanfare flamande et l'Orchestre d'Harmonie de la Ville de Nice. En effet, à chaque étape de la tournée l'équipe s'entoure d'une harmonie locale, insufflant de ce fait une énergie toujours renouvelée au spectacle. Les acteurs deviendront musiciens, les musiciens s'essayeront au jeu et le magistral comédien Wim Opbrouck enchantera même les spectateurs avec un époustouflant pas de deux.


Tragique, drôle, mélancolique, sexuel, enjoué, révolté, résigné, triste, euphorique les tons se suivent se contredisent, se complètent, s'harmonisent pour mieux tisser la figure de cet individu au milieu du groupe et ce de manière exhaustive. Ou comment fonctionne l'individuel dans le collectif, par extension la société. Comment chaque petite musique compose une harmonie. Car c'est bien la musique qui mène la danse de cette époustouflante succession d'actions diluées, empilées, multipliées. La parole passe après, unique et multiple également, le français côtoyant l'anglais, l'italien, l'allemand, le flamand ou encore l'espagnol. Grand chaos millimétré à l'incroyable et opulente fertilité "En avant, marche !" est un spectacle flamboyant et terriblement actuel à l'heure où le vivre ensemble fait régulièrement parler de lui. Sur le plateau d'Alain Platel la partition est sans fausse note et l'harmonie exaltante.


Carine Filloux

"En avant, marche !" - les 18 et 19 mars 2016 au Théâtre National de Nice - http://www.tnn.fr/fr/spectacles/saison-2015-2016/en-avant-marche
Plus d'informations sur la compagnie d'Alain Platel - http://www.lesballetscdela.be