Dictionnaire de la Langue du Théâtre, mots et moeurs du théâtre d'Agnès Pierron

Imprimer

couvertureRécompensée par le Grand Prix de la Critique, Agnès Pierron, comédienne, dramaturge et historienne de la scénographie nous fait pénétrer dans "l'argot des coulisse", développé et transmis depuis le XVII° siècle qui a tendance à disparaitre depuis quelques décennies devant les nouvelles technologies, l'influence du cinéma et des termes anglais (casting au lieu d'audition). Ce dictionnaire d'une grande richesse (plus de 3000 mots) perpétue et renouvelle une lignée d'ouvrages publiés depuis 1824 sur un sujet en constante évolution, une matière vivante et imagée. Il s'adresse aux amoureux de la langue, matière première du théâtre. Il est riche de milliers d'anecdotes et de citations de 350 auteurs. Un ouvrage original qui nous "fait entrer dans la peau du bonhomme" une expression théâtrale largement décrite et commentée page 69.
Au hasard :
- Lâcher les brochures. Demande du metteur en scène qui signifie aux comédiens que le texte doit être su pour la prochaine répétition. "Demain, on lache les brochures"
- Impromptu. Jouer à l'impromptu, c'est jouer à l'improvviso comme disent les italiens, c'est à dire en improvisant. On dit aussi joue à la Cane (au canevas) par opposition à jouer à la broche (autrement dit à la brochure)
- Prouteur. Nom donné par moquerie au XVII° et au XVIII siècles aux comédiens qui n'arrêtaient pas de ronchonner.


par CD