Olivier Roy : La Sainte Ignorance

Imprimer

couverturePour tous ceux qui ont vécu mai 68, il est difficile de comprendre le revivalisme religieux de ce début du 21ème siècle. Les religions que l'on croyait enfin réduites à la sphère privée, notamment en France, pays de la séparation de l'Église et de l'État et de la laïcité, envahissent désormais de nouveau l'espace politique et médiatique.

Olivier Roy, directeur de recherches au CNRS, auteur de nombreux ouvrages (cf. L'islam Mondialisé en 2002, même collection) nous explique qu'il s'agit de religions qui se constituent en « communautés de foi » de moins en moins connectées à la culture, un « Pur religieux » issu d'un processus de déculturation des des textes sacrés. Il explique par exemple, comment Évangélisme et Salafisme ont accompagné l'évolution des générations issues des « sixties » et comment les nouvelles religions ont su récupérer la vague de la contre culture.

Ce livre, très documenté, nous fait comprendre l'ampleur des phénomènes planétaires que sont les fondamentalismes actuels. Il analyse en profondeur les rapports entre culture et religion, les conséquences du multiculturalisme. Il identifie les nouveaux territoires de la religion et de la culture en désignant les marqueurs religieux et culturels. Il nous montre surtout l'extrême complexité de ces phénomènes et dénonce la dérive que constitue le « Marché du religieux ».

Après ce constat inquiétant, Olivier Roy nous redonne un peu d'espoir dans sa conclusion lorsqu'il prédit une usure des fondamentalismes notamment lors de la campagne présidentielle américaine de 2008 qui a mis en exergue la division des droites chrétiennes.

Il conclue néanmoins que « l'ignorance à de beaux jours devant elle ».

par CD

Olivier Roy : La Sainte Ignorance « Le temps de la religion sans culture » Le Seuil, « la couleur des idées » 276 pages.