ANTHEA - SOUS D’AUTRES CIEUX - De Maëlle Poésy d’après « l’Enéide » de Virgile

Imprimer

Mardi, 14 Janvier 2020 14:17

Dans une traduction de Kevin Keiss, « Sous d’autres cieux » est l’adaptation très libre de l’Enéide, le long poème épique de Virgile racontant les pérégrinations d’Enée, après l’incendie de Troie, et jusqu’à l’établissement des Troyens en Italie, alors le Latium avant la fondation de Rome. Maëlle Poésy en propose une narration éclatée où la danse tient une place importante pour raconter cette tragique épopée.

 

Spectacle

Sous d'autres cieux ©Jean-Louis Fernandez

Tandis que l’espace scénique est élargi de façon panoramique, huit formidables et poignants comédiens s’accordent dans une sorte de danse convulsive de leur composition. Instant envoûtant qui se répétera à plusieurs reprises tout au long du spectacle signifiant peut-être qu’il s’agit d’avancer quelle que soit la tempête ou la longueur de la route. Accentuant le tragique du texte, l’éclairage reste crépusculaire, les visages sont éclairés, mais on devine à peine les corps.


Spectacle

Sous d'autres cieux ©Jean-Louis Fernandez


De superbes vidéos artistiquement stylisées complètent un décor de radeaux échoués, parmi lesquels Enée (Marc Lamigeon) retrouve la tête du cheval de Troie enfoui dans les cendres (la scénographie est signée par Damien Caille-Perret). Il n’y a pas de costumes d’époque, mais des vêtements d’aujourd’hui. Plusieurs langues sont parlées : le français, le farsi, l’espagnol, l’italien, se mêlent dans une étrange et lancinante musique. En s’emparant de l’histoire d’Enée, le héros de cette épopée, Maëlle Poésy aborde le très actuel problème de l’exil. L’errance de port en port et d’îles en îles (Délos, Amorgos, Paros, Naxos, Santorin...), où l’accueil est souvent refusé. Le voyage dure plusieurs années avec de multiples embûches rencontrées, des longues marches, des embarcations de fortune, des rejets de certains pays... Enée ira jusqu’en enfer chercher son père (Philippe Noël), le mortel Anchise, qu’il portera ensuite sur son dos.


Spectacle

Sous d'autres cieux ©Jean-Louis Fernandez


« Sous d’autres cieux » revisite la première partie de l’Enéide, suivant la chute de Troie du point de vue des vaincus et non des vainqueurs décrits par Homère dans l’Odyssée. Du haut de l’Olympe, les dieux se mêlent des affaires terrestres et manipulent les destins. La défaillance morale des habitants de chaque région – et même celle des dieux – fait inexorablement glisser la situation vers la tragédie.

Au milieu de « yous-yous » méditerranéens, Enée et Didon se marient, mais sur l’ordre de Jupiter (majestueux Harrison Arevalo), Enée est obligé d’abandonner Didon (excellente Véronique Sacri) qui en meurt. Un dialogue entre Jupiter et la redoutable Junon décide de la chute de Carthage. Dans son rôle de messager, Mercure déploie de magnifiques ailes. Tous les comédiens sont excellents dans des rôles physiquement éprouvants, car ils passent avec talent d’un texte ardu à de la danse ethnique très rythmée.

Spectacle

Sous d'autres cieux ©Jean-Louis Fernandez


Avec cette adaptation de l’Enéide, Maëlle Poésy prouve que ce texte n’a jamais été aussi proche d’aujourd’hui et nous offre un spectacle bouleversant.

Caroline Boudet-Lefort