‘LOUVE’ CHRISTINA ROSMINI ITINERAIRE D’UNE ENFANT PRODIGE Théâtre Toursky -Samedi 25 mai 2019- 21h

Imprimer

Mercredi, 22 Mai 2019 16:17

Christina Rosmini cumule les succès. Après l’accueil remarquable que le public et la presse ont réservé à ses trois derniers albums : Sous l’oranger (Harmonia Mundi) Lalita et Tio (L’Autre Distribution), l’itinéraire d’une enfant de Brassens, toujours ovationné de par l’hexagone, la voici avec un nouveau spectacle, ‘LOUVE’, qu’elle présente en avant-première exclusive dans la magnifique salle du Théâtre Toursky le Samedi 25 mai à 21heures. Heureux hasard de la programmation -dans le cadre des deux journées de ‘Faites de la Fraternité’ du Toursky- pour cette chanteuse au talent exceptionnel qui affectionne particulièrement ce théâtre.

 

Spectacle

 

Artiste marseillaise aux origines espagnoles, italiennes et corses, Christina brille de multiples facettes : comédienne, chanteuse, danseuse, musicienne, auteure et arrangeuse. Elle sillonne les scènes de France, d’Europe, d’Amérique latine, d’Inde et du monde arabe suscitant à chaque fois émotion et enthousiasme. Ses nouvelles compositions, entre chanson française et musique du monde, nous emportent vers son humanisme, ses utopies, ses passions, son histoire méditerranéenne. Quelques reprises fortes et poétiques égrainent cette création.

Une ode à la puissance créative féminine Selon certaines sources, il ne s’agirait pas de la louve Luperca qui aurait allaité les mythiques fondateurs de Rome, Romulus et Rémus, abandonnés dans le Tibre, mais une prostituée qu’on appelait Lupa (louve en latin). Animal ou Femme au nom de loup, l’existence de la ville éternelle rappelle la force, le courage, non seulement de celle qui enfante mais de celle qui nourrit, de celle qui se bat. Le spectacle de Christina Rosmini est une ode à la puissance créative féminine, « la Louve » que nous portons tous en nous.

Une artiste complète aux influences multiples et aux couleurs bigarrées La femme, le voyage, les rapports homme-femme, mère-enfant, la position de la femme dans notre société, la Terre Mère, la Pachamama, sont ici à l’honneur. Le spectacle est empreint de l’influence de figures féminines fortes ou même mythiques. Ces figures rencontrent des personnages de femmes d’aujourd’hui, toutes chantées par Christina Rosmini, dans un souci de témoignage mais aussi et surtout, d’émancipation du féminin.

Christina Rosmini se nourrit ici des voyages intérieurs ou de ceux qui peuplent l’imaginaire, (légendes, contes chamaniques, personnages mythiques), jusqu’à ceux bien réels qu’elle a pu faire autour du monde. Le thème du temps qui passe apparaît dans ce nouveau spectacle, parallèlement à celui de la nécessité d’être ancré dans le présent. De manière visuelle, musicale et textuelle, l’influence de la culture hispano-américaine nourrit le spectacle visuellement, musicalement et textuellement. Malgré des sujets graves (le génocide des indiens d’Amérique ou la Terre qui agonise), qui sont abordés par Christina Rosmini dans ce spectacle, la dominante est résolument chaleureuse et positive à l’image de la femme qu’elle est aujourd’hui : Une artiste complète aux multiples influences et couleurs. 15 nouvelles compositions, toujours aussi colorées, mais cette fois-ci avec une énergie amérindienne, plus "universelle".

Un monde « entre ciel et terre » Une surprise : L'artiste plasticien Junior Fritz Jacquet offre une scénographie d'une poésie rare. Des objets blancs sur lesquels sont projetés un sol brun, des couleurs ocre et blanches, dominent l’ensemble. Les plumes, les branches, le cuir, la terre évoquent la culture indienne. Les costumes de Laury Audry donnent, comme à chaque création, une identité forte au spectacle : robe de soirée, flamenco, indienne, jupe de tango pour une sublime Christina… mythologique, onirique. La création vidéo de Christian Boustani apporte à ce spectacle une originalité et une modernité nouvelles mêlant passé, présent, imagination pour créer un monde où des créatures sorties de contes initiatiques, chamaniques, deviennent Femme d’aujourd’hui et réciproquement.

Des musiciens de talent

Ce nouveau spectacle réunit les partenaires talentueux qui ont collaboré aux précédentes créations de Christina Rosmini. On retrouve ainsi les musiciens qui l’accompagnent ces dernières années : Bruno Caviglia aux guitares et séquences assure également la co-réalisation, Xavier Sanchez aux percussions et séquences, Sébastien Debard, au bandonéon, au piano et aux programmations. La participation de deux musiciens hors scène Khalid Kouhen et Kevin Reveyrand, (comme pour ses deux dernières créations), apporte une couleur supplémentaire à celles proposées par les instruments sur scène.

Souhaiter ‘In bocca al lupo’ -le m…. italien- à la protagoniste de ce nouveau spectacle, est superflu. Si la louve prend les louveteaux dans sa gueule et se bat contre quiconque s’en approche, la douce, fine, belle et talentueuse Christina Rosmini se bat pour clamer au monde la beauté, la dignité, l’indépendance de la femme mais aussi l’amour universel et cette incommensurable fraternité humaine dont elle inonde le public et elle réussit haut la main.

LOUVE : un spectacle à la veine poétique et à la dimension optimiste éclatante, une fresque au féminin pleine de force et d’espoir et Christina Rosmini, éblouissante, au sommet de son art. Sans-doute l’un des plus beau de cette saison à Marseille. A ne rater sous aucun prétexte.


Danielle Dufour-Verna


Théâtre Toursky 16 passage Léo Ferré-13003 Marseille - Parking

Réservations : Tél 04 91 02 54 54 – 04 91 02 58 35 toursky.fr/billetterie/reserver-en-ligne
• Par mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Théâtre Toursky 16 passage Léo Ferré-13003 Marseille

Le Restaurant du théâtre ‘Les Frangins d’la night’ accueille les spectateurs avant et après le spectacle.