De la magie du jardin bleu, au monde des idées peuplé d’anges et de démons… Valérie Cheno, parcours

Imprimer

Jeudi, 30 Juillet 2020 19:08

Les fées à la naissance de Valérie CHENO, en se penchant sur son berceau lui donnent le goût, de la chimie et des maths, …

 

Exposition

elle passe donc : prépa Veto, elle va à l’université de Jussieu.

 

Exposition

Les fées lui donnent une forte sensibilité pour la musique, …elle joue du piano, 6 heures par jour pendant des années,

Elles lui donnent aussi le goût pour les langues, la littérature et la poésie... elle parle anglais, écrit des poèmes, Léonard de Vinci l’obsède, Macbeth, Shakespeare la réveille la nuit…

Tous ses talents vont fusionner et c’est vers la création artistique que Valérie se dirige. D’abord la peinture, la mosaïque, puis au risque d’abîmer ses doigts et de ne plus jouer du piano, elle va sculpter l’acier au grand dam de ses parents et de son professeur de musique…Elle crée avec fantaisie… une, puis deux, puis trois. …petites sculptures ludiques.

Lutins, coccinelles, chien, chat, grenouille, sortent de son atelier, envahissent et constituent un premier jardin bleu puis un deuxième : un petit bestiaire… des personnages de bandes dessinées…Catcox, Froggy, lutins-clowns, Buster, picsous…

Dans son bestiaire …eh ! oui ...des coccinelles…

Petite avec ses parents Valérie partait en vacances en Auvergne et en rapportait des coccinelles dans une boite qu’elle libérait dans la nature à son retour à Nice.

Ces petites bêtes à bon dieu comme disent les enfants, ensemencent son parcours… et sont depuis sa signature.

La magie transmise par les animaux ludiques du jardin bleu, traverse vers 2015 une sorte de fièvre de croissance.

 

Exposition

Cheno tourne alors la clef de vie qui introduit à son monde des idées, univers très personnel, nourri de lectures philosophiques ou littéraires qu’elle transcrit dans des triptyques, se référant à Jean Paul Sartre, ou de l ’infiniment grand à l’infiniment petit à Blaise Pascal, un milieu entre rien et tout, à l’enfer de Dante. Elle apporte sa propre réflexion sur la place de l’homme dans la nature.

Enfant, elle pétrissait des petits personnages en mie de pain, cette fois, à la chaleur du feu, des humains en acier brut prennent vie, sens, sang, muscles. Ils envahissent ses œuvres, parcourent des quartiers de lune, fusionnent un monde d’idées et de questions que l’artiste ne peut traduire qu’en trois dimensions.

 

Exposition

Ils livrent un combat pour la vie, donnent de l’espoir dans le désespoir, parmi les anges et démons. Ils vivent d’abord en elle et avec elle, débordent et se déchainent à l’intérieur de son atelier, puis habitent ses œuvres. Ainsi alors que Macbeth hante son esprit, des moments de vie font jaillir, surgir certaines répliques-mémoires du texte qu’elle transpose en sculpture… danse pauvre fou…

 

Exposition

Une des dernières œuvres Atlas, 1 et atlas 2, deux personnages portent une portion de lune. Ni l’un ni l’autre ne soutient la terre mais à eux deux, ils créent une courbe en forme de cœur, symbole d’amour entre les hommes. Qui est le second personnage, atlas 2, serait-ce la sculptrice ?

 

Expostion

Dans l’imaginaire de l’artiste, l’homme de Vitruve a toujours eu des ailes. Alors les origines florentines de l’artiste se manifestent, Cheno réalise en 2019 en hommage, à Léonard de Vinci, pour le cinq centenaire de sa mort, grand Vitruve puis L’homme de Vitruve et la femme de Vitruve. Ce qui fait dire au mathématicien Hervé Lehning … je connaissais la femme de Vitruve d‘Albert Dürer…l’idée est toujours vivante : Valérie Cheno une sculptrice contemporaine en a créé une en acier…l’homme et la femme de Vitruve, étant très liés à une question mathématique…nous avons découvert que Valérie Cheno avait une formation qui lui sert à équilibrer ses œuvres.

Ne faisant pas appel à un fondeur, Cheno calcule, dessine, forge elle-même ses sculptures, parfois s’adapte à la réaction du métal avec le feu.

Cheno sculptrice libre et généreuse, l’esprit toujours actif n’hésite pas à se lancer avec le même enthousiasme dans la création d’une sculpture de plusieurs mètres que dans la réalisation du plus petit bijou. Pour cette exposition à la Chapelle de Beaulieu, l’artiste très prolifique présente une quarantaine d’œuvres récentes de 2019 à 2020.

 

Exposition

Le vol, l’envol, l’ascension sont parmi les thèmes favoris de Valérie. Icare, la danse du temps, Stair Moon, Oiseau, hybrides, Konstantin, autant d’œuvres à suivre, à découvrir qui ouvrent sur le monde imaginaire de l’artiste ; ils viennent à notre rencontre et nous invitent au dialogue, incitent à des recherches, des lectures…Quoi de plus risqué et de plus généreux ?

Brigitte Chéry le 28 juillet 2020

Photo copyright Béatrice Heyligers

CHENO Les ailes du Temps du 22 juillet au 2 août 2029 de 14H 30 à 19H 30 *Chapelle Santa Maria de Olivo. (Face à la Réserve)24, Bd Maréchal Leclerc, Beaulieu-sur-Mer.