UNE PEINTURE CHORÉGRAPHIQUE

PDFImprimerEnvoyer

Alain Clément est-il un peintre ou un sculpteur ? Bien entendu, il y a plusieurs réponses car chez cet artiste, il est bien difficile de décider quel est le médium dominant de son expression artistique. Il est sculpteur, ou plutôt plasticien, avec des œuvres qui semblent se suspendre dans l’espace, aériennes et éthérées.

Puis on découvre le peintre avec des toiles où le fond n’est pas celui que l’on voit, mais celui qu’il nous suggère. Le bleu, le rouge, le vert ou encore le jaune, s’entrelacent dans de savantes arabesques avec le noir. Et ce noir n’est pas noir, mais le fruit du mélange savamment dosé de deux autres teintes. Vous voyez devant vous l’évolution d’un serpentin qui danse, ballerine et danseuse étoile. Nous sommes à l’opéra et la musique du silence se suggère à l’âme du visiteur. Le travail d’Alain Clément doit être décomposé pour bien l'apprécier. Il est un danseur immobile qui joue de ses bras pour tracer sur la toile sa vision d’un lieu. C’est le ressenti qu’il transcrit et l’on voit tour à tour, un trait nerveux ou au contraire apaisé. Les sculptures sont aussi des tableaux en trois dimensions et les tiges ou les plaques de fer ne sont ici que des cadres pour souligner les vides, fenêtres qui seraient la sculpture.

 

exposition

Cet artiste bouscule le paraître et c’est les contours qu’il faut regarder. Ses tableaux sont un véritable exercice visuel où l’œil est sollicité sans cesse. Le mouvement, les minuscules points, autant de pixels qui titillent le nerf optique, puis le repos, la pause, le calme et la sérénité. Alain Clément c’est tout cela à la fois, un perpétuel contraste entre la danse et ses entrechats et la lenteur du vol d’une plume, jouet des caprices du vent. On pourrait dire de cet artiste qu’il est un maître de l’illusion, si l’on entend ce mot dans son véritable sens.

Vous pourrez admirer et contempler les tableaux et les sculptures d’Alain Clément à l’hôtel des Arts de Toulon jusqu’au 9 mai 2012.

T Jan