Eaux précieuses/Eaux sauvages

PDFImprimerEnvoyer

Une exposition à découvrir à Aix-en-Provence à la Galerie du Conseil Général 13 du 10 février au 9 avril 2012

 


exposition

L’année 2012 est l’année de l’eau. En écho au Forum Mondial de l’eau qui débutera à Marseille le 12 mars, de nombreuses rencontres et manifestations artistiques sur cette thématique auront lieu sur le territoire des Bouches-du-Rhône. Dans ce cadre, le Conseil Général 13 a souhaité que ses principaux lieux d’exposition proposent un temps dédié à cet élément. Ainsi, l’exposition de photographies Eaux précieuses/Eaux sauvages visible jusqu’au 9 avril dans la galerie du CG située à Aix-en Provence.

« Très vite, l'eau, mais aussi la mer, les nuages ou la montagne enneigée sont devenus des thèmes récurrents dans la représentation du paysage en photographie en raison notamment de la poésie qui s'en dégageait, mais aussi pour répondre au désir d'un ailleurs que suggéraient les scènes de marine ou la description des nuages » explique Agnès de Gouvion Saint-Cyr, spécialiste de la création photographique et commissaire de l’exposition. « Toutefois la lenteur des films utilisés pendant la plus grande partie du XIXème siècle et donc les longs temps de pose qui en découlaient ne permettaient pas d'interpréter le mouvement de la mer ou celui des nuages, contraignant les photographes à "gommer" de leurs images l'impression de flou ainsi produite dans l'espace du ciel et celui décrit par les vagues, avant de repeindre le négatif avec des rehauts de peinture ».

exposition

« Depuis longtemps, architectes et urbanistes ont pris conscience de la nécessité de guider l'eau dans son parcours au travers de la cité, Brassaï s'émerveille du dessin que proposent les pavés, alors que Doisneau nous attendrit avec l'enfant penché sur le caniveau en crue ou avec ses camarades qui la recueillent serpentant rue Villin. Obstacles naturels qui segmentent la rue, les flaques d'eau obligent les citadins, qu'il s'agisse du passant derrière la gare Saint Lazare d'Henri Cartier-Bresson ou des Parisiens de Brassaï et de Sabine Weiss, à exécuter d'étranges sauts afin de leur échapper. Puis, lorsque l'eau ruisselle le long des vitres, de fantomatiques silhouettes décrites par Izis ou Sabine Weiss se glissent devant les vitrines de la ville ».

 

exposition

« Les photographes contemporains se sont intéressés à une représentation plus picturale de l'eau, travaillant sur les limites entre la terre et la mer, tel Elger Esser dont les espaces marins se perdent jusqu'à l'infini avant de faire surgir la pointe d'un rocher, ou Véronique Ellena qui, dans la Valleuse d'Antifer, reprend le cadrage audacieux des Falaises de Varengeville de Claude Monet. Sugimoto dans ses Marines ou Robert Adams avec Time Passes préfère fondre la mer dans l'éther. Et lorsque Véronique Ellena, dans le Pas des Ondes, scande le reflet des arbres sur la surface lisse du lac ou que Luigi Ghirri décline les tons pastel pour décrire un jardin de Versailles au dessin d'une grande pureté, ils mettent en exergue le thème des eaux paisibles. En revanche la même Véronique Ellena va souligner la puissance, voire la violence des flots qui se fracassent sur le rivage à Sète ou creusent le flanc de la montagne dans la Cascade à Confolens tandis que Yann Arthus-Bertrand compose une ode désespérée avec ces blocs de glace disloqués en Arctique ».

exposition

Plusieurs époques et divers traitements de l’eau par les yeux des plus grands photographes, tel que Robert Doisneau, Henri Cartier-Bresson, Man Ray, Yann Arthus-Bertrand ou encore Brassaï.

C’est donc ce que donne à voir Eaux précieuses/Eaux sauvages.

A travers les regards des grands génies de la photographie, l’eau coule, dessine des paysages urbains, se déchaîne en milliers de cascades, capture le temps, absorbe le regard d’un enfant ou compose la tristesse d’une femme et vient rappeler que cette énergie vitale a souvent inspiré les peintres et les photographes, faisant de l'élément un motif essentiel à leurs recherches artistiques. Et, de la mer qui permet d'offrir un regard contemplatif à des promeneurs et voyageurs jusqu’aux rivières qui courent paisiblement, en passant par la pluie qui bat le pavé et embue les vitres, cette exposition revient sur tous les états empruntés par l'eau.

Interview de Agnès de Gouvion Saint-Cyr, commissaire de l’exposition, par Geneviève Chapdeville Philbert

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

« Eaux Précieuses / Eaux sauvages » exposition de photographies

Galerie d’art du Conseil Général 13

Hôtel de Castillon - 21 bis cours Mirabeau - 13100 Aix-en-Provence

Tél. 0 442 275 423

Du mardi au dimanche - 9h30 – 13h / 14h – 18h

Entrée libre - Visites gratuites et guidées sur rendez-vous

www.culture-13.fr


 

expositionPhotographes exposés :

Yann Arthus-Bertrand

Brassaï

Henri Cartier Bresson

Lucien Clergue

Thibaut Cuisset

Elger Esser

Véronique Ellena

Lucia Gianeva

Douglas Gordon

Robert Mapplethorpe

Jack Pierson

Man Ray

Che Chun

André Steiner

Hiroshi Sugimoto

Maurice Tabard

Patrick Tosani

Sabine Weiss