SUITE TANGO Le tango comme mode de recherche et de passion.

PDFImprimerEnvoyer

 

* Art et Mouvement *

Respect amoureux de la tradition, vision renouvelée du tango instrumental doublé d’une sérieuse mise en scène basée sur la passion, la virtuosité et l'élégance : Suite Tango est un concert spectacle basé sur les quatre saisons d'Astor Piazzolla.

Aux commandes musicales : Tango Quattro, république de cinq membres qui marchent ensemble sur le sentier du tango depuis déjà quinze ans. Leur répertoire, composé d'arrangements originaux et caractéristiques, puise dans toute l'histoire du Tango, plus de cent ans dessinés par les grands maîtres du genre comme Pugliese, Troilo, Salgan, Piazzolla... Groupe de référence dans le panorama musical international depuis sa création en 1995, la vocation de Tango Quattro est d'être les meilleurs ambassadeurs du tango dans le monde. Julio Luque et Veronique Guide - couple de référence dans le Tango en Europe – viennent, avec leurs élèves de La Industria, y glisser leur pas.

 

spectacle

Julio Luque - formé au théâtre par différents dramaturges argentins (Miguel Angel Brussa, Alcider Carlevaris, Ruben Vilela) et avec Claudio Macetti dans la pantomime - fait ses premiers pas dans le tango avec la fameuse compagnie des Los Pintas et débute en 1986 en Argentine dans le festival de Tango de la Falda. Parallèlement il danse dans différents ballets classiques d’Amérique Latine comme ceux de Córdoba, La Paz (Bolivia), ballet de Camaguey de Cuba. Luque arrive en Europe via l’Espagne, invité au festival de Tango de Granada, L’Espagne où il pose ses valises de professeur et danseur et s’installe à Madrid avec Veronique Guide, sa partenaire, française élève de Véronique Sottile et Roland Petit, à qui elle doit une solide formation classique. Le couple commence par diriger une des milongas les plus importantes, El Gomina Tango Club, avant de monter sa propre école, La Industria : école d'art et de mouvement de Madrid, conjugaison entre la danse classique et l'expression populaire de la danse argentine.

Le tango comme mode de recherche et de passion.

spectacle

Véronique et Julio mettent ensemble en scène un style original, raffiné et sensuel sur la base de l'essence du Tango Argentin né dans les bas-fonds de Buenos Aires.


Tragédie de la ville

Enlacement guidé de pas qui s'enfilent dans une lumière douce, le tango porteur de vérité est arrivé dans les salons bourgeois et aristocratiques. « De valeur inégale, car écrits par des centaines et des milliers de plumes différentes, les textes de tango, créés par l'inspiration ou le commerce, forment, à l'approche du milieu du siècle, un inextricable corpus poeticum, que les historiens de la littérature argentine liront ou, au moins, citeront.(…) Il est vraisemblable que vers 1990, surgira le soupçon, voire la certitude que la véritable poésie de notre temps n'est pas exprimée par « L'urne de Banchs » ou « Lumière de Province » de Mastronardi, mais pas les textes imparfaits accumulés dans les trésors de « L'âme qui chante ». Supposition mélancolique... » explique Jorge Luis Borges entre 1930 et 1955 dans son « Evaristo Carriego » Histoire du Tango. « On écrivit des tangos de révoltes, des tangos de haine, des tangos d'amour et de rancœur. Toute la tragédie de la ville entra dans le tango : la débauche et le faubourg ne furent pas les seuls sujets (...). Les poèmes de tango forment une vaste et décousue comédie humaine de la vie de Buenos Aires (...) » au tempo d’une musique viscérale et douloureuse.

Tango Quattro et La Industria en sont les sensibles interprètes qui ont, pour une salle comble, réchauffé le froid mordant de cette soirée hivernale.


Geneviève Chapdeville Philbert


Suite Tango au Théâtre Toursky

Marseille mardi 31 janvier 2012

www.toursky.org
www.julioluque.blogspot.com

spectacle

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.