Métronome par les Cinq de Coeur

PDFImprimerEnvoyer

Sale journée sur Paris ! Des milliers de manifestants sont dans les rues. Cause de leur ire : une loi vient d’être votée qui oblige chaque citoyen français à se faire tatouer sur le bras un code barre l’identifiant.

 

Et, ils se retrouvent cinq coincés sur le quai du métro Bastille à attendre une rame qui n’en finit pas d’arriver, qui ne vient pas. Cinq que rien n’auraient rassemblé probablement sans cela. La business woman téléphone greffé à l’oreille, le gentil touriste marseillais venu faire la connaissance d’une âme sœur rencontrée sur le web, le chanteur de variétés animateur de mariages, une femme flic, et une dépressive initialement venue dans le métro pour se jeter sous le train attendu. Au fil de l’impatience et d’une forme de résignation naissante, les compagnons d’infortune vont se rencontrer, alternant séduction et affrontement, échanger sur leurs vies et partir dans un étrange voyage au cœur des tunnels du métropolitain où ils feront de bien curieuses rencontres : le fantôme du poinçonneur des Lilas, d’étranges mendiantes bulgares, Pacman…

 

Métronome

Après l'excellent Chasseurs de sons, le groupe Cinq de Cœur récidive avec son nouveau spectacle Métronome, mis en scène par Pascal Légitimus. Le quintet (deux sopranos, un alto, un ténor, un baryton) puise une fois de plus dans le classique, l'opéra, la pop ou la variété, ingrédients, marque de fabrique du malicieux quintette. Et, Cinq de Cœur de s’amuser ici des rapports de force entre les personnages. Humour décapant mais aussi tendresse, sens de la rupture et du télescopage musical (de Ravel à Gainsbourg en passant par Verdi, Donna Summer, Nino Rota ou encore Michael Jackson, les Bee Gees, Diam's,). Le prétexte théâtral des Cinq de cœur, performance vocale d’une énergie incroyable, est mené a capella avec une virtuosité qui n’a d’égal que l’humour et la présence scénique du quintet pour ce pari osé qu’est une comédie musicale basée uniquement sur des voix lyriques. Composé de chansons d’un répertoire très écliptique allant de l’opéra au rap en passant par la bande-originale de film, le spectacle, dont les artistes se montrent à l’aise dans tous les genres, fait preuve d'une grande maîtrise pour un non-stop sans temps mort pour les comédiens qui, lorsqu'ils n'interprètent pas une chanson, en assurent l'accompagnement musical. Ce groupe formé depuis bientôt 20 ans fait rimer fantaisie débridée avec performances vocales. Pascal Légitimus, dont on commence désormais à reconnaître le travail de metteur en scène pour des œuvres théâtrales et des one man shows, signe ici une première mise en scène de comédie musicale originale et réussie.

 

Métronome

Geneviève Chapdeville Philbert

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


 

 

Métronome par Cinq de Cœur

Ecriture : Cinq de Cœur. Mise en scène : Pascal Légitimus assisté de Juliette Moltes

Théâtre Toursky Marseille 17 et 18 janv. 2012

 

Métronome

Avec : Pascale Costes (soprano), Sandrine Mont-coudiol (alto)

Karine Sérafin (soprano), Patrick Laviosa (ténor)

Xavier Margueritat (baryton)

Aide à la mise en scène : Juliette Moltes

Direction musicale : Didier Louis

Lumières : James Angot

Son : Mathieu Bionnet Virgil Renée

Vidéo : Robert Nortik

Costumes : Claire Djemah

Séquence Pacman : Sébastien Maillet

 

Métronome


2012 /

Le 7 février à Nîmes

Le 3 mai à Ancenis