Singulier collectif : la Maison, galerie singulière

PDFImprimerEnvoyer

exposition

 

Jérémie Strauch est un homme de l’art. Il a les idées claires et il sait y faire. L’idée de la Maison, galerie singulière lui est venue par hasard. Puis il l’a partagée. Car ils sont trois : Jérémie, Diane Pigeau, Charlotte Pavanello. Trois qui animent un lieu d’exposition différent. Après la première, la bien nommée Inauguration en octobre 2006 et Objets et formes à la Maison consacré aux artistes du 6 rue Fodéré, le très remarquable Nobody needs French Theory de Jean-Baptiste Ganne, et bien d’autres, c’est au tour de dix-huit amis, pour la plupart des habitués, d’investir jusqu’au 24 janvier 2009 les quatre-vingt mètres carrés de l’appartement du 5 rue Offenbach.

 

L’exposition de groupe est un exercice délicat, tant on peut n’y voir qu’échantillonnage, parties et non une somme, fragments et non un tout, une addition et non une unité. Preuve est faite qu’à trois (trois paires d’yeux, trois imaginations, trois volontés), un regard unifié est possible.

 

exposition

La « constellation », comme dit Jérémie Strauch, tourne rond et se déploie en dix-huit directions qui ont un centre. Paysage humain, dit-il également. Il a raison. Il y a là de l’humain, du pleinement humain et chaque pièce présentée existe sans parasiter aucune autre. La Maison, galerie singulière privilégie le collectif et le réseau pour une sorte de d’utopie sans chef d’orchestre et sans partition. Et pourtant le son est là, la vibration, de la salle de bain à la salle de séjour, des toilettes à la chambre, sonnant juste. La difficulté est indéniable mais l’utopie est réussie. Sur le frigo, un bonsaï pousse dans un panettone (Marc Chevalier) : la preuve que des univers différents peuvent coexister et que l’individualité de l’un ne contredit pas celle de l’autre.

 

exposition En février 2009, ce sera Eric Pugeau. Et en mai, Jean Dupuy, Christian Xatrec et des voisins de Pierrefeu-le-Vieux. En 2010, la Maison, galerie singulière veut voyager, essaimer. Istanbul ? C’est sans doute pour rire. New York ? Berlin ? Le rêve, c’est plutôt New York. La Maison est aussi le lieu d’un certain classicisme. D’une élégance.

 

 

 

par Martin T.

Artistes invités
Alexandra Guillot, Augustin Dupuy, Benjamin Hugard, Cédric Teisseire, Charlotte Pavanello, Denis Robin, Edmond Baudoin, Eni Kim, Florian Pugnaire, Frédéric Nakache, Gérald Panighi, Gilbert Caty, Jean-Charles Michelet, John Cejudo, Marc Chevalier, Michou Strauch et Paul Chazal.

http://www.galeriesinguliere.com/index.html
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
5 rue Jacques Offenbach
06000 Nice