TOMMASO TOZZI ART

PDFImprimerEnvoyer

Quelques traces de 30 années de recherches entre langages, contenus, lieux et actions (photos,ordinateur,copies)

 

Tozzi

Tommaso Tozzi est né à Florence en 1960. Parmi les pionniers de l'art numérique (computer art) il s'est intéressé au « Net.Art » et aux cultures digitales en tant qu'œuvres d'art, dont il est l'initiateur en Italie. Les événements qu'il met on-ligne sont caractérisés par une forte valeur sociale, politique et de culture antagoniste. Depuis la seconde moitié des années 70 il réalise des projets musicaux, artistiques et contre-culturels et, dès 1982, il prend part à des expositions collectives et individuelles dans quelques unes des principales institutions italiennes organisant des expositions. A partir de cette période, il participe à des "happenings" avec l'artiste et musicien Giuseppe Chiari.

Toujours intéressé par les mouvements "underground", il a réalisé des fanzine, projets d'autogestion et d'autoproduction et dès la fin des années 80 il a été parmi les fondateurs de réseaux télématiques indépendants à caractère artistique et social ainsi que de projets de classement de cultures alternatives.

 

Dans les années 80, il a réalisé des contributions de computer-graphique pour certaines des plus importantes chaines de télévision italiennes. Depuis cette époque, il a réalisé des productions multimédia, jouant des rôles professionnels différents : régisseur, metteur en scène, programmateur et graphique. Il a conçu récemment et donné vie au projet "Wikiartpedia", libre encyclopédie on-line à propos de l'art et de la culture des réseaux.

Pour Tommaso Tozzi la production de sens nait du mélange de codes, en ce que l'emploi détourné des codes produit des sens nouveaux et des formes nouvelles de communication. L'utilisation arbitraire et ambigue des codes est la règle dans le quotidien et dans l'emploi de la langue. Les réseaux ne sont pas un monde virtuel, mais un système organique capable de créer une ambiance virtuelle, un contexte où l'on puisse développer une forme de sa propre vie qui ne se trouve pas dans le monde naturel. Si on veut que la communication ne soit pas uniquement une forme d'écriture, mais qu'elle s'exprime au meme temps en oralité, alors-là il faudra que l'identité soit interprétable et non pas décodifiable. Sa déformation au moment de l'acte informatif et communicatif est le point de depart pour la construction de communautés sociales spontanées, non programmées et en plus elle est contigue au dévéloppement de la complexité du réel.

Il est l'auteur entre outre de "Hacker Art BBS"(1990) et cofondateur du réseau Network "Cyberpunk"(1991), "Cybernet"(1993) et "Strano Network"(1993).

Il a organisé avec Strano Network la rencontre et l'exposition "Droit à la communication dans le décor de fin millénaire" (Centre d'Art Contemporain Luigi Pecci) Prato(1995).

D'après lui on peut appeler "art" la participation, des façons les plus diverses, à la transformation millénaire des procés culturels planétaires ayant pour but de favoriser un sentiment de liberté, égalité, fraternité et coopération entre les individus.

Tommaso Tozzi dirige l'Ecole des Nouvelles Technologies de l'Art (où l'on trouve le cours de trois ans de "Arti Multimediali" et le cours biennal en "Net Art e Culture digitali") et il est chargé de cours à l'Académie des Beaux Arts de Carrara et Florence et à l'Université de Florence.

par Enrico Pedrini

Exposition à la Galerie Depardieu du 24 avril au 22 mai 2009
64 bd Risso 06300 Nice
www.galerie-depardieu.com - +33 (0) 497 12 12 99
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.