MOZART ELLINGTON GESTE DE LIBERTE

PDFImprimerEnvoyer

Après le succès de BACH COLTRANE en 2008, la Compagnie Nine Spirit dirigée par Raphaël Imbert en complicité avec le Quatuor Manfred et la chanteuse Marion Rampal, nous invite à présent à explorer les liens qui existeraient entre Wolfang Amadeus Mozart et Edward Kennedy « Duke » Ellington.

 

mozart ellington

Un batteur qui chante, un clarinettiste qui fait des claquettes, un jeune tromboniste qui joue aussi du piano et une chanteuse, Marion Rampal, au vibrato émouvant entre Janis Joplin et Rickie Lee Jones dans un look Billie Holiday. « Mozart Ellington » a été créé le 5 avril 2011 au Grand Théâtre d’Aix en Provence devant un public séduit et enthousiaste. « La musique est un geste de liberté » explique Raphaël Imbert, musicien et directeur artistique de la Cie Nine Spirit. « Quand nous improvisons à l’intérieur d’une formation jazz, nous avons quand même des règles, mais qui sont faites pour être transgressées. Le Quatuor Manfred, qui nous fait le plaisir de collaborer avec nous, a la même liberté. Les grands musiciens classiques sont des gens qui savent, à travers des règles très strictes, les transgresser et en faire autre chose. La musique est un geste de liberté, quoiqu’il arrive, et c’est très important de le montrer de cette manière là ».

Mozart Ellington

« Invitation à explorer les liens entre Wolfgang Amadeus Mozart et Edward Kennedy “Duke” Ellington, « Mozart et Ellington » c’est d’abord un même rapport à la facilité musicale. Facilité d’écriture, prolixité de l’œuvre et du propos, virtuosité aisée, légèreté de l’écoute, presque trop parfois... Leurs musiques sont populaires et savantes, légères et profondes, faciles et hétérogènes, elles impliquent différents degrés de lecture et d’écoute. La spiritualité intrinsèque de leur musique porte une dimension bien plus profonde, universelle, mais elle ne tient pas au drame mystique. Elle provient d’un profond engagement humaniste, universel, qui voit la musique comme un moteur spirituel pour tous les hommes » explique encore Raphaël Imbert.

Marion Rampal

« Mais plus encore, c’est notre rapport à la notion de “classicisme” qu’interrogent les deux musiciens. Leurs génies et leurs autorités esthétiques ont déterminé, en musique savante comme en jazz, l’apparition d’une période “classique”. Même si l’originalité et la particularité de leur caractère artistique empêchent de les enfermer dans un style propre et les rendent indistinctement, pour nous jazzmen et musiciens classiques, indéniablement modernes et actuelles ».


Geneviève Chapdeville Philbert




MOZART ELLINGTON, Cie Nine Spirit, Quatuor Manfred, Marion Rampal

création 5 avril 2011 Gd Théâtre Aix en Provence

Prochaine date : 9 juin 2011 Dijon Théâtre Les Feuillants


ITV PERFORMARTS – Geneviève Chapdeville Philbert




es morceaux interprétés, réorchestrés

Such Sweet ThunderDuke Ellington
Das Lied Der TrennungMozart
Allegretto – Quintette pour clarinette et cordesMozart
The Lord’s Prayer : My LoveDuke Ellington
Zwei Geharnischte Männer – La Flûte EnchantéeMozart
Black An Tan FantasyDuke Ellington
Maurerische TrauermusikMozart
C-Jam BluesDuke Ellington
Praise GodDuke Ellington
Larghetto – Quintette pour clarinette et cordesMozart
Man Came To Jesus – Le Bon SamaritainRaphaël Imbert
David Danced Before The Lord With All His MightDuke Ellington
Come SundayDuke Ellington

Rappel :
HeavenDuke Ellington

Cie NINE SPIRIT

Raphaël Imbert, saxophones, ténor, alto et soprano, clarinette basse et direction artistique

André ROSSI, piano et clavier

Jean-Luc DI FRAYA, batterie et chant

Pierre FENICHEL, contrebasse

Invités :

Marion RAMPAL, chant

Florent HEAU, clarinette

Simon SIEGER, trombone et piano

QUATUOR MANFRED

QUATUOR MANFRED

Marie BEREAU, premier violon

Luigi VECCHIONI, deuxième violon

Emmanuel HARATYK, alto

Christian WOLF, violoncelle

Quatuor français le plus primé de sa génération, le Quatuor Manfred, dont les membres sont issus des institutions internationales les plus réputées (Julliard School de New York, Conservatoire de Genève et Conservatoire National Supérieur de Paris), a été fondé en 1986. Ses prestations, très appréciées à l’étranger où elles font régulièrement l’objet de retransmissions radiodiffusées ou télévisuelles notamment en Allemagne, sont principalement axées sur l’exploration du répertoire romantique ainsi que sur les quatuors du début du XXe siècle, comme le prouve son importante discographie.

Depuis 1986, le Quatuor Manfred est en résidence à Dijon, ville dans laquelle il a crée sa propre saison :Quatre Archers pour Dijon.

Raphaël Imbert avait déjà invité le Quatuor Manfred par le passé dans ses projets, notamment lors de l’enregistrement, en juillet 2007, de « Bach Coltrane ».

MARION RAMPAL

MARION RAMPAL chanteuse et song-writter

Née en 1980 à Marseille, Marion étudie le piano et la flûte dans l’enfance, bercée par les goûts d’une famille mélomane : Ellington, Coltrane, Gershwin… Puis découvre le chant et le théâtre à l’adolescence.

Elle est tôt attirée par le jazz, le rock et la folk music. Amatrice de poésie anglo-saxonne et fait vite de l’anglais sa langue de prédilection. En 1998 Elle fonde avec François Richez le groupe « WeshWesh » pour lequel elle compose les textes et cosigne les musiques. En 2002, attirée par une formation plus poussée dans le jazz, elle intègre l’IMFP de Salon de Provence où elle suit des cours auprès de Mario Stantchev, David Linx, Francesco Castellani… Puis en 2004 elle étudie au Conservatoire de Marseille sous la direction de Philippe Renault et Raphaël Imbert. Elle monte pour l’occasion un projet en sextet en hommage aux premières Bandes originales des films de Walt Disney : Super Kali & The Fragili-Sticks en collaboration avec le guitariste et compositeur Rémy Jouffroy.

A l’occasion d’une commande pour les Jeunesses Musicales de France, Marion crée aux côtés de Benjamin Rando, pianiste, une adaptation musicale ainsi qu’une narration autour de l’opéra de G. Gershwin, Porgy & Bess : le spectacle "I Got Plenty !", joué plus de 150 fois entre 2003 et 2006.

La chanteuse se produit aux côtés de divers collectifs et musiciens de Jazz (les Doodlin’, le collectif Wart, Michel Barrot,…). Elle participe à de nombreux projets de cabaret, théâtre et de création contemporaine, en tant que chanteuse ou narratrice, notamment auprès des collectifs Territoire3 ou La Force Molle

Depuis 2005, elle collabore à plusieurs créations au sein de la Compagnie Nine Spirit : le Sixtine Group, le spectacle « Au commencement », et diverses formations…

Sous la direction artistique de Raphaël Imbert , Marion Rampal s’attache aujourd’hui à l’écriture de sa propre création : Own Virago. Un projet de song-writing personnel avec pour fil rouge une évocation symbolique des archétypes féminins dans les grandes mythologies. Il s’agit pour elle de dégager à cette occasion la cohérence et l’enrichissement mutuel nés de la rencontre entre des formes d’écriture musicale populaires et les souplesses d’une interprétation jazz . elle est accompagnée d’Aurélien Arnoux(Guitare), Cedrick Bec ( Batterie), Fabien Ottones (piano) et Michel Peres (Contrebasse).

Marion Rampal & Manu Katché Quartet - Festival Jazz des Cinq Continents Marseille 2010 http://www.youtube.com/watch?v=M6jEMOjobEA

Marion Rampal CAVAJAZZ

http://www.dailymotion.com/video/xb5qx7_marion-rampal_music

 


Raphaël IMBERT

Raphaël ImbertMusicien autodidacte né en 1974, Raphaël Imbert, artiste et pédagogue exigeant, arrangeur et improvisateur recherché, poursuit un chemin atypique dans la grande famille du jazz et des musiques improvisées. L’un de ses domaines de prédilection, sujet de recherche qu’il poursuit encore aujourd’hui, est le spirituel dans le jazz. Il lui a valu d’être lauréat de la Villa Médicis hors les murs en 2003, avec une bourse d’études pour un séjour à New York. Le principe essentiel de la rencontre, élément déterminant dans la pratique du jazz, a amené Raphaël Imbert à travailler avec des musiciens d’exception : le Quatuor Manfred, ici concerné, mais aussi l’Ensemble 415 de Chiara Banchini, le Trio Cheminari ou encore l’Ensemble Contraste et à enregistrer Suite Elégiaque du Newtopia Project avec Yaron Herman sorti en 2006 chez Zig Zag Territoires, projet lauréat du Concours National de Jazz Paris La Défense.

En 2008, Raphaël Imbert fait sensation avec le projet phare de sa démarche artistique, « Bach Coltrane », qui rencontre un succès public inattendu. Disque d’une rare homogénéité, Raphaël Imbert y offre l’occasion d’explorer les très fonds d’un imaginaire esthétique universel et propose un voyage narratif sans frontières, à l’onirisme original et dynamique, en s’appuyant sur l’œuvre de Jean Sébastien Bach et John Coltrane, deux sommets inégalés de l’art de l’improvisation et de la science de la composition. 2009 est l’année de l’enregistrement au Sear Sound Studio de New York et de la sortie du Raphaël Imbert N_Y Project. Telle une catharsis, la composition et la rencontre avec deux jazz men américains, Joe Martin à la contrebasse et Gérald Cleaver à la batterie, ont ré-enchanté la vision du jazz qu’entretient Raphaël Imbert avec l’histoire et l’imaginaire du jazz. Ce disque américain est un manifeste de ce jazz engagé, humain en quête de sens : des tambours de Harlem de Duke Ellington à l’évocation du maître de l’underground new yorkais qu’est John Zorn en passant par les Cloisters, l’hommage à Albert Ayler, la vie trépidante de New York à la méditation de Coltrane sur Central Park Ouest.

En 2010, l’aventure franco-américaine se poursuit par l’enregistrement de USUITE-LIVE AU TRACTEUR sur les terres de Raphaël dans les Alpes de Haute-Provence, entre Durance et Verdon. Le musicien propose ici une composition originale, sous la forme d’une suite qui raconte musicalement et en cinq parties son expérience avec le sud des Etats-Unis lors de son voyage d’études dans le Dixieland, en juin 2010, pour le projet Improtech autour du développement du logiciel d’improvisation Omax.USUITE- LIVE AU TRACTEUR (sorti en mars 2011).

Raphaël Imbert joue notamment d’un saxophone ténor référence 36 d’Henri Selmer Paris.

Bach Coltrane- Raphael Imbert Project - He Nevuh Said a Mumbalin' Word (à intégrer)

http://www.youtube.com/watch?v=6VqhulU-xAc

Sirènes et Midinet – Raphaël Imbert et la Cie Nine Spirit sur le parvis de l’Opéra de Marseille

http://www.dailymotion.com/video/x9ffit_sirenes-et-midi-net-raphael-imbert_creation

 


CIE NINE SPIRIT

Créée en 1999, la Cie Nine Spirit est à la fois un ensemble musical, une structure de production et de transmission. Elle a été conçue pour être une passerelle entre la tradition du jazz et ses aboutissements les plus contemporains, entre l’écriture et l’art instinctif de l’improvisation. Sous la direction de Raphael Imbert, elle répond à des exigences artistiques distinctes : un dispositif de création et de recherche musicale, une plateforme de rencontres et un laboratoire d’idées pour la promotion de la transversalité et du dialogue interdisciplinaire. La Cie Nine Spirit porte également une attention soutenue à la notion de transmission du geste et du patrimoine musical, via de nombreuses actions pédagogiques, en mettant en œuvre un séminaire d’apprentissage artistique et des ateliers de pratique collectives dans les collèges du département des Bouches-du-Rhône.

En 2009, Nine Spirit diversifie ses activités artistiques en inaugurant une série d’enregistrements phonographiques, « Own virago » de Marion Rampal, artiste associée, étant la première référence d’un catalogue en voie de développement.