LE JAPON INTEMPOREL AU MUSEE ALBERT KAHN

PDFImprimerEnvoyer

 

Une exposition au parfum intemporel se tient au Musée Albert Kahn jusqu’au 28 août 2011 « Clichés japonais, 1908-1930, le temps suspendu ». Elle est à l’image généreuse de ce philanthrope qui aura œuvré toute sa vie à constituer « Les archives de la Planète », un projet ambitieux aux visées ethnologiques.

 

94 autochromes (photographies couleurs), 45 stéréoscopies (images en relief) et des films d’époque présentent un Japon du début du XXe siècle en pleine mutation industrielle mais encore très imprégné des traditions. Les personnages (artistes, geishas, nobles, gens du peuple…) posent pour le chauffeur d’A. Kahn, transformé pour l’occasion en « opérateur-photographe-cinéaste. Certaines scènes immortalisées nécessitent des autorisations, voire sont interdites, telles les funérailles de l’Empereur. Quand aux sanctuaires et jardins, ils sont à l’honneur, notamment les paysages qui reflètent l’âme des japonais, sensibles aux bienfaits de la nature sacralisée. Le visiteur se laisse prendre au fil des images par la douceur et la « zen attitude » qui s’en dégage…

affiche

Les clichés sont soigneusement exposés sur deux étages, et pour beaucoup d’entre eux mis en relief par un rétro-éclairage. Les films que l’on visionne, lunettes 3D au nez, permettent de reconstituer les péripéties d’un voyage exotique grâce à la voix off qui lit le journal de bord de l’opérateur Albert Dutertre.

Enfin, il faut prolonger l’exposition par un tour du parc dédaléen qui est un hymne aux jardins japonais qu’A. Kahn affectionnait particulièrement.

 

Aurèle M.

« Clichés japonais, 1908-1930, le temps suspendu »

Du 9 novembre 2010 au 28 août 2011

Albert-Kahn, musée et jardins

10-14, rue du Port - 92100 Boulogne-Billancourt

Tel : 01 55 19 28 00

http://www.albert-kahn.fr/