LA PASSERELLE

PDFImprimerEnvoyer

Sous l’impulsion du Centre social et socio-culturel (C2SV), un lieu original est né cet été, au cœur de Vallauris. Intermédiaire entre des créateurs et un public désirant s’ouvrir à l’art de son temps, La Passerelle est un lieu dynamique qui, en deux mois d’expériences diverses, a déjà imposé sa marque et trouvé sa place de médiateur culturel.

 

Dans un seul lieu, deux espaces : un atelier qui offre la possibilité de s’initier à différentes techniques artistiques et un espace de rencontre où sont organisées des expositions mais aussi des rencontres, des concerts, du théâtre, etc.

affiche

Un atelier ouvert à tous

Lieu d’expression libre pour tous publics (de 5 à 97 ans), on peut venir y travailler trente minutes ou tout un après-midi, sans autre contrainte qu’un droit d’admission (de 5 € pour les adultes et 3 € pour les enfants).

Ce concept, appelé à se développer, est inédit. Il fait penser aux « Maisons vertes » de Françoise Dolto qui a institué des structures légères simplement à l’écoute d’enfants en bas âge accompagnés par leurs parents (on sait le rôle important de la création ou l’expression artistique pour la résolution de problèmes psychologiques).

responsables

À la passerelle, l’écoute est là aussi, mais centrée plutôt sur des projets individuels émergeant de désirs, de besoins de s’exprimer.

Plutôt qu’une formation (les écoles pourront prendre la relève), il s’agit d’approcher et de faire sentir les techniques et les matériaux. Chacun peut y venir pour faire une pièce ou une série, passer la porte et « bricoler son truc ».

Marc Alberghina

Sous la direction de Xavier Pinelli, Mélina Ollivier, responsable de l'Espace Découverte anime les ateliers pour les moins de 3 ans. Catherine Ferrari, plasticienne, responsable de l'Atelier, répond à des demandes d’initiation au dessin, à la peinture, la vidéo, etc.

Pour le travail de la terre, des cours de tournage, modelage, émaillage font appel à des artistes locaux, créant ainsi des ponts entre différents milieux.

Eric Andréatta

En relation avec les événements culturels comme la Biennale de Céramique et d’Art Contemporain, les enfants ont travaillé d’après des œuvres exposées, la représentation magistrale d’hippopotames en argile crue à la Chapelle de la Miséricorde les a beaucoup impressionnés.

Un espace de découvertes transversales

L’espace Découvertes choisit de montrer le travail de créateurs d’aujourd’hui et de faire connaître leur démarche à un large public afin de le familiariser avec les diverses formes d’art et, pourquoi pas, amener de nouvelles familles au musée. Peut-être aussi de faire naître de nouvelles vocations ou simplement motiver des amateurs intéressés par le regard des artistes sur le monde. Un regard qui en dit souvent plus long que des analyses politiques ou philosophiques. Le changement de regard et donc d’appréciation de chacun sur l’art et le monde permet d’échapper au discours convenu d’une élite soupçonneuse d’un art qui dérange.

 L’Atelier

Les artistes sont très favorables à la présentation d'œuvres d’art à un public très varié et soutiennent l'initiative du C2SV d'implanter la culture pour tous au cœur de la ville.

Déjà quelques expositions remarquables :

L’exposition de cet été a permis à tous de découvrir le travail d’artistes et de céramistes de Vallauris (Paolo Bosi, Marc Alberghina, Eric Andréatta et Olivier Roy). Des univers uniques, comme ce très original moulage de poissons et de légumes traversé par la trace d’un pneu. (Eric Andréatta).

Vitrine de la Passerelle

Les plasticiens ne sont pas les seuls à bénéficier de cet espace. Des soirées musicales, slam ou théâtrales sont programmés. En relation avec l’actualité, le 31 août a été organisé un concert de musique tzigane pour témoigner aux Roms en ces temps difficiles pour eux un peu d’amitié et de respect.

La galerie accueille du 24 septembre au 24 octobre le Festival de la photographie Méditerranéenne - le Sept Off - en présentant l’exposition de Rachel Rivière « Errances ». Parallèlement, est prévu un « Atelier Photomaton » pour inciter les participants à jouer avec leur image.

L’Espace Rencontres

La « Rentrée Littéraire » (à partir du 18 septembre) décortiquera la littérature et expliquera les démarches des auteurs invités.

Alain Amiel