August Sander (1876 - 1964) Une exposition remarquable !

PDFImprimerEnvoyer

L'exposition de ce photographe allemand, considéré comme l'un des plus important du XX° siècle s'inscrit dans l'excellente programmation du Théâtre de la Photographie et de l'Image. Cette institution niçoise, prise en main avec talent depuis un an par Marie-France Bouhours, rivalise avec les grandes institutions européennes consacrées à ce médium, les devançant parfois comme ce fut le cas l'an dernier avec André Kerstész, exposé cette année en grande pompe au Jeu de Paume...

 

Cette exposition a été conçue par Gerd Sander, petit-fils d’August Sander et organisée en collaboration avec la Galerie Priska Pasquer de Cologne et le Théâtre de la Photographie et de l’Image. Rappelons que de nombreuses expositions ont été consacrées à Sander. Celle de la photokina de Cologne en 1951 marque sa reconnaissance en Allemagne. Il fait ensuite partie de la célèbre exposition Family of Man organisée par E. Steichen au Moma de New York en 1955. Sa première grande exposition aura lieu après sa mort au Moma de New York, en 1969.

Sander

Une importante collection est détenue par le Musée Ludwig de Cologne.

L'exposition de Nice propose au visiteur un panorama représentatif du travail artistique de ce grand photographe.

August Sanders considérait que la photographie était « dans son ensemble, documentaire ». Une vision qui orienta tout son travail.

Parmi les 120 photos en noir et blanc exposées, une vingtaine de tirages d'époque des années trente, d'une qualité remarquable, retiennent particulièrement l'attention. Leur grain inimitable, les nuances de blanc, de gris et de noir sont une leçon pour quiconque s'intéresse de près ou de loin à la photographie ! Sanders nous donne une vision magistrale de sa ville, Cologne, « telle qu'elle était ». C'est lorsqu'il fut inquiété par les Nazis, dans les années trente, qu'il se consacra aux paysages rhénans et au vieux Cologne. Certaines photographies des rues de Cologne nous plongent dans une vertigineuse perspective. La fameuse cathédrale « Dom » apparaît dans toute sa splendeur, avant qu'elle ne subisse les dommages de la deuxième guerre mondiale.

Il nous offre aussi de magnifiques sujets botaniques et de remarquables vues du Rhin.

Comme tous les grands photographes du XX) siècle, Sander à touché à tous les genres, y compris à la publicité. Mais son œuvre majeure, qui l'occupa de 1910 aux années cinquante est intitulée Hommes du XX° siècle. Le reste de l'exposition est donc constituée de retirages postérieurs, réalisés par son fils, Gunther à qui il a laissé plus de 10.000 négatifs. (son atelier fut bombardé par les alliés en 1944 et une autre partie de ses négatifs, détruits dans un incendie en 1946...)

Miroir des allemand et visages de notre temps nous offrent une esquisse d'un portrait encyclopédique et systématique de l'homme allemand. (publié dans son intégralité en 1980 par son fils).

Son travail, notamment ses portraits, ont largement contribué à faire reconnaître la photographie comme art. Sa démarche artistique, sa rigueur objective, son coté systématique, (ses séries de portraits), peuvent être considérés comme un premier exemple d'art conceptuel bien avant la lettre. Ils ont influencé de nombreux artistes contemporains, notamment Walker Evans, Irving Penn, Diane Arbus, Robert Frank, Bernd et Hilla Becher, Thomas Ruff, Thomas Struth ou Andreas Gursky...


C.D.

AUGUST SANDER Portraits, paysages, architecture

Du 29 janvier au 15 mai 2011

Théâtre de la Photographie et de l’Image

27, bd Dubouchage, Nice, France, Tél.+33 0 497 134 220

Ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf lundi