PAINTED OBJE(C)TS AMBIGUS / TILMAN

PDFImprimerEnvoyer

La galerie Linard-Langsdorff propose, jusqu'au 1er avril, à Paris, une exposition dédiée à Tilman, artiste marquant de l'art non-objectif, qui vit et travaille à Bruxelles et à New-York. Ce premier évènement, mené avec brio par les deux jeunes fondateurs de cette toute nouvelle galerie, place l'avènement de celle-ci sous le signe de la pertinence, de l’exigence de qualité et de la compétence.

 

tilman

Dans cet espace aux murs d'un blanc mat surmontés d'une immense verrière, la lumière se répand à profusion et s’instaure maître des lieux. La lumière précisément, « ce phénomène fondamental du monde » qui, selon Johannes Itten, « nous révèle par les couleurs, l'esprit et l'âme vivante de ce monde ». La lumière nécessairement, qui joue ici librement de son pouvoir manifeste sur les Painted objects ambigus de Tilman. Elle s’insinue de toutes parts dans les interstices des Houses of colors, les anime, souligne leurs contours et se réfléchit dans leurs angles pour y dévoiler des perspectives inédites et toute une intériorité que le visiteur est invité à explorer dans ses moindres recoins, telle une métaphore de ses propres contrées intérieures. Et qu’il ne s’y trompe pas : si son regard est flatté au seuil de la galerie par la fraîcheur des couleurs et la sobriété des monochromes, il ne s’agit là que des prémisses d’un jeu de séduction auquel il pourra se prêter à l’envi. Au risque annoncé de glisser d’une de ses réminiscences à l’autre, sur de somptueuses tonalités acidulées, jusqu’aux confins de sa mémoire. Et d’atteindre peut-être à l’essentiel, au terme d’un périple dans un univers de perceptions où « les couleurs sont des idées originelles ».

tilman

Car « l'esprit et l'âme de ce monde » évoqués par Itten, Tilman les rend intelligibles dans ses épures joyeuses, avec une intelligence et une lucidité saisissantes nuancées d’une poésie et une sensualité délicates, sans jamais donner dans l’emphase. Et s’il parvient à les restituer avec un tel talent, c’est qu’il sait tout d’abord les appréhender pleinement, dans une attitude d’ouverture à son environnement qui active ses potentialités de sujet tourné vers l’altérité. Lors de ses pérégrinations urbaines, mais pas seulement, les multiples expériences sensorielles qu’il n’a de cesse de renouveler déposent successivement dans sa conscience des strates d’empreintes de formes et de couleurs. Et c’est dans ce fonds inépuisable qu’il va extraire le matériau singulier de ses œuvres, déjà synthétisé par les résurgences mémorielles qui impulsent son geste créateur.

tilman

Le travail de Tilman ne s’élabore donc pas en suivant in extenso un processus défini à l’avance mais se développe en fonction des interactions qu’il génère avec le lieu auquel il va s’intégrer. Et s’il fait la part belle à l’intuition, il n’est pas pour autant départi de rigueur. Bien que Tilman inscrive ses recherches dans les prolongements du Néo-plasticisme, du Bahaus et de De Stijl et qu’il les déploie dans la ligne conceptuelle initiée par Mondrian et Théo Van Doesburg, ce visionnaire réjoui en a franchi les impasses et dépassé les limites. Ainsi, son Stack bleu cyan semble affirmer l’esprit épuré du Hard-Edge lorsqu’il est contemplé frontalement mais perd instantanément ses allures de monochrome dès qu’il est abordé latéralement. Vu de travers, il devient une œuvre hybride en trois dimensions qui, à ressortir encore de la peinture, emprunte néanmoins à la sculpture et à l’architecture et entame un dialogue entre la forme et la couleur.

tilman

Tilman s’amuse ainsi de nos a priori avec humour et déjoue nos certitudes avec élégance, en « surfant en free style sur la vague non objective », comme l’écrit de façon signifiante Catherine Macchi de Vilhena. Sans crainte ni contrainte, avec la virtuosité et la jubilation de celui qui sait aller là où rien n’est convenu. Preuve en est ici, chez Antonin Linard et Susanna Von Langsdorff, où Tilman incite le regardeur à un va-et-vient d’une œuvre à l’autre selon un parcours que la scénographie a affranchi de toute rectitude…

tilman

 

C. Mathis



 

GALERIE LINARD LANGSDORFF

SHOWROOM COMPAGNIE ET MOAROOM

38 RUE DE MALTE 75011 PARIS

CONTACT :

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

06 13 67 19 64

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

06 27 07 39 93

www.linardlangsdorff.com