André-Pierre Arnal

PDFImprimerEnvoyer

Visions Obliques
Destruction et Création dans l'art du 20ème siècle

 

Cette importante exposition d'André-Pierre Arnal permet de faire le point sur un artiste quelque peu négligé par rapport à ses anciens camarades de /Supports-Surfaces/. Certes l'évolution apparaît comme importante et l'on se trouve assez éloigné des pliages de l'époque héroïque. Malgré tout, se dessine un fil conducteur allant des empreintes aux ficelages en passant par les fripages et les pochoirs.

A partir des années 1990 l'artiste va décliner les arrachements ce qui lui permet, à travers l'utilisation d'une matrice, la reproduction automatique d'une gestuelle maîtrisée. Mise en lumière d'un signifiant qui jongle avec les plages colorées de la mise en scène. D'autres supports se trouvent convoqués comme des ardoises ou des cartes routières pliables. Pour André-Pierre Arnal il s'agit à la fois de s'inscrire dans un espace pictural, celui de la toile mais aussi celui du livre, unique ou à tirage extra limité. Ses combinatoires débouchent ainsi sur une extrême rareté n'excluant pas une dimension esthétique revendiquée. Retour à des références kantiennes avec toujours l'intertextualité de Klee. Merveilleux mélange des genres antagonistes d'où une violence sourde semble poindre sur l'horizon plastique.

Travaillant sur une cartographie du sensible qui n'exclut pas la rigueur de la recherche, bien au contraire, Arnal a réalisé spécifiquement pour Lodève un triptyque /Frottage sur calade de la cour du Musée / où s'inscrit en creux le possible génie du lieu. Somme toute une relecture intellectuelle d'une réalité bien concrète. Une volonté picturale tendue
vers une représentation abstraite d'une matérialité bien terrestre. Ainsi l'artiste se doit d'arriver à des débordements de tous ordres. Celui d'une rigueur formelle jointe à une sensualité latente. Ici le regard permet de mieux poser un jugement sur l'entre-deux d'une démarche orientée vers l'acte du faire.

 

par Christian Skimao

Légende et crédit photo:
/32 ardoises/, André-Pierre Arnal 2006 (photo Musée de Lodève)**Musée de Lodève *
Square Georges Auric
Tél. 04.67.88.86.10
Site : www.lodeve.com
Exposition jusqu'au 11 février 2007.