Création 2010 UDOR POLIMATES

PDFImprimerEnvoyer

JEAN CHARLES GIL ET LE BALLET D EUROPE AU PAVILLON NOIR PRELJOCAJ

 

Comme la Méditerranée qui rassemble les cultures, UDOR POLIMATES (Eau Savante) création 2010, est un duo entre un danseur du Ballet d’Europe, compagnie fondée par Jean-Charles Gil, et un danseur de hip hop marocain issu du collectif Break or Die Crew.

 

 

udor

 

 

 

 

Ce groupe de six jeunes tangérois passionnés par les danses urbaines s’est transformé en véritable compagnie de danse. Pour ce duo, Jean-Charles Gil est parti des différentes techniques : hip hop et culture marocaine pour le danseur de Tanger, classique et contemporain pour celui du Ballet d’Europe. Poussant la métaphore d’Erik Orsenna dans Et si on dansait ?, il a conçu l’eau comme le moyen de décomposer les gestuelles pour les recomposer différemment. Cette création est le début d’une réflexion sur le thème de l’eau qui se prolongera jusqu’en 2013, à l’occasion de Marseille-Provence, Capitale Européenne de la Culture.

 

 

 

Une sélection de Geneviève Chapdeville Philbert

 

 

 

udor

 

 

 

 

udor« … la ponctuation n’a-t-elle pas été inventée pour exprimer les sentiments, marquer le rythme du cœur, noter les nuances affectives … »
Erik Orsenna

UDOR POLIMATES - Ballet d’Europe - Chorégraphie Jean Charles Gil - LE PAVILLON NOIR - Aix en Provence

Création 2010 en partenariat avec l’Institut-Français de Tanger Tétouan Duo Chorégraphie Jean-Charles Gil Musique Phil Minton et Daunik Lazro, Henryk Gorecki

Mardi 15 février 2011 19h30 - Mercredi 16 février 201 19h30 - Jeudi 17 février 2011 19h30

www.preljocaj.org www.balletdeurope.org

UDOR POLIMATES en répétition dans le sublime studio de l’Usine d’Allauch.

http://www.youtube.com/watch?v=iPCfq8spTww

 

 

 

 

 

 

Le Ballet d’Europe se mobilise également pour la Croix Rouge : Mozart requiem création 2006 à l’Opéra de Damas en Syrie « modèle d’épure et d’air pur » sera proposé au cours de trois soirées dont le bénéfice ira intégralement à la célèbre association humanitaire. Les sommes collectées seront affectées aux actions de solidarité qui seront menées durant tout cet hiver par les bénévoles de la Croix Rouge française Marseille : distribution alimentaire, maraudes pour les sans abris, hébergement d’urgence, dons de vêtements chauds….

 

 

udor


MOZART REQUIEM sur You Tube - Lien vers la vidéo sur le site du Ballet d’Europe http://www.balletdeurope.org/fr/extrait-video/

"Face au mystère de la mort, que répondre…si ce n’est qu’il faut célébrer la vie. Mozart lui-même n’aurait-il pas laissé son Requiem inachevé comme pour refuser qu’il devienne sa propre oraison funèbre ? Ainsi, la chorégraphie aspire-t-elle à mettre en mouvement la force symbolique de l’œuvre, en rendant hommage à la vie. Pas d’accablement ici, la danse, en quête d’élévation, se joue du poids du corps pour mieux en exalter la légèreté.

A l’image du temps suspendu, le mouvement épuré transcende la musique. L’espace et le mouvement se construisent et oscillent entre tension et sensation. Tout au long du Requiem se déploient, s’étendent les mouvements renaissant perpétuellement au cœur de la respiration. Le Recordare, clé de voûte par laquelle j´ai initié ma création, contient l’essence de cette pensée. Celle-ci rayonne sur l’ensemble de l’œuvre, emmenant le public vers une universelle trajectoire : l’éternel recommencement du temps, de la vie et du mystère de la création." Jean-Charles GIL

 

MOZART REQUIEM Auditorium Parc Chanot – Marseille

Vendredi 11 février 2011 – 20 h 30 Tarif 60 E (spectacle et cocktail dinatoire)

Billeterie Croix Rouge 06 99 52 96 72 Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Samedi 12 février 20 h et Dimanche 13 février 15 h

Billeteries / Fnac, Carrefour, Géant, Super U

Office du Tourisme de Marseille 04 91 13 89 16 / Espace Culture Marseille 04 96 11 04 61

www.espaceculture.net

 

 

udorNé en 1959 en Espagne, Jean-Charles Gil étudie la danse à Lausanne avant d’être engagé, dès 1976, par Roland Petit au Ballet de Marseille. Deux ans plus tard, il y est danseur principal et jusqu’en 1989, il sera une figure importante de la compagnie. Dès 1980, il connaît la vie des grands danseurs internationaux. Il danse au Canada, en Espagne, dans les grandes compagnies américaines, s’impose comme un grand interprète de Maurice Béjart. De 1985 à 1988, il est étoile du Ballet de San Francisco et conclut sa carrière de soliste comme étoile au Ballet de Monte-Carlo de 1991 à 1997. Il commence à chorégraphier dès 1995. En 1999, il s’engage dans l’aventure du « Ballet des Jeunes d’Europe » qui permet à ses stagiaires d’acquérir l’expérience nécessaire pour intégrer une compagnie. En 2003, le Ballet d’Europe devient une compagnie de danse professionnelle, composée aujourd’hui de 12 danseurs et installée à Allauch dans la banlieue de Marseille.

 

udor