LA TEMPETE ALEX BILAN DE L’EXPOSITION SOLIDAIRE A SAINT-MARTIN VESUBIE MERCI FRANTA, MERCI AUX 50 ARTISTES QUI SE SONT MOBILISES POUR LA RECONSTRUCTION DU MUSEE DU PATRIMOINE DU HAUT PAYS DE ST MARTIN VESUBIE

PDFImprimerEnvoyer

Le 2 octobre 2020, nous avons tous été abasourdis en voyant les premières images de Saint Martin Vésubie après le passage de la tempête Alex. La demeure le Clos Joli, construite entre les deux guerres, pendait éventrée au-dessus du vide comme une vieille guenille.

J’ai appris ensuite par la presse que le musée du patrimoine du Haut Pays avait perdu la presque totalité de ses réserves et une partie de ses bâtiments. Et encore un peu plus tard que la sépulture de mes amis, Françoise et Henry Mouton, anciens propriétaires du Clos Joli et fondateurs du musée en 1981, avait été emportée par la rivière.

 

Exposition

J'ai raconté à Franta comment, en quelques heures, la tempête Alex avait effacé presque toute trace de la présence des Mouton dans la vallée de la Vésubie.

LE DON DE FRANTA

Franta a alors spontanément décidé que le grand tableau de 3 mètres x 2 qu'il était en train de peindre, "Source-cascade", serait vendu au bénéfice du musée de Saint-Martin. C’est la cascade de la Gordolasque qui lui a inspiré cette belle allégorie de la vie. Souvent difficile, aride, pierreuse, semée d’embûches, la vie, comme l’eau, parvient à se frayer un chemin et à rebondir.

Exposition

Est née alors l'idee d'une exposition solidaire à la mairie de Saint-Martin Vésubie autour du tableau de Franta, se terminant par une vente aux enchères. Mais la période, en pleine épidémie covid, et son cortège de restrictions ne se prêtait pas aux ventes aux enchères. Franta a donc vendu « Source-cascade » 30.000 euros à une collectionneuse allemande. Ce magnifique tableau est resté accroché quelques semaines sur la façade du musée de Vence avant de quitter la région au grand regret de Franta. Il aurait aimé que ce tableau inspiré par la Gordolasque et vendu au bénéfice du musée du patrimoine du Haut Pays de Saint-Martin Vésubie reste dans la Région. Les 30.000 euros ont été versés à l'association Amont qui gère le musée de Saint-Martin.

Exposition

EXPOSITION SOLIDAIRE DE 50 ARTISTES

La mairie de St Martin, Franta et la Saint-Pauloise Nanou Paolini, qui a des attaches à St Martin, ont néanmoins tenu à maintenir l'exposition solidaire. Un premier groupe d'artistes a tout de suite répondu présent : Franta encore, le photographe Jacques Renoir, Louis Dollé, Ripo, Isabelle Crici (poterie), Alain Benedetto, Rémi Pesce, Serge Armando, Cademalou, Bernard Alunni....

D'autres artistes, contactés dans un deuxième temps, ont répondu aussi présent : Martin Caminiti avec un grand mobile libellule, l'aquarelliste Alain Goudot avec une magnifique composition fruitière, une explosion de couleurs heureuses. Guichou a donné un petit portrait facétieux fait en chewing-gum, Alain Lestié, maître en nuances de gris, un grand fusain. On a pu apprécier le collage "Rhinozébros"de Jean Mas, né de l'union du rhinocéros de Dürer et d'un zèbre dans l'arche de Noé. Dominique Thévenin a offert quatre étonnants collages. Avec des morceaux de sacs plastiques thermocollés, il compose de subtiles compositions chromatiques. Alberte Garibbo a donné un grand et beau tableau, superbe tissage d’ombres ponctué d’éclats rouges et Daniel Farioli des huiles sur papier. Linda Pickering, talentueuse photographe animalière, a offert la charmante photo d’un rouge-gorge sous la cloche de la Madone de Fenestre. La photographie a été acquise par une famille sinistrée de Saint-Martin. L'exposition a été riche et variée.

Exposition

Ce sont en tout 50 artistes qui ont donné des œuvres, et très souvent plusieurs œuvres. Emmanuel Hennegreave, responsable des affaires culturelles de Saint-Martin et cheville ouvrière de la manifestation, a réussi un bel accrochage dans la grande salle du conseil municipal et dans une deuxième salle à l’étage supérieur, faisant cohabiter avec bonheur les expressions artistiques les plus diverses. La mairie a organisé deux vernissages pour permettre à tous, responsables politiques, artistes, soutiens du musée et descendants de Françoise et Henry Mouton d’être présents. Et, à travers ses gravures et son magnifique livre d’artiste « Mots d’enfants », Françoise Mouton, disparue en 2014, a pu aussi participer à cette exposition-vente au bénéfice du musée qu’elle a fondé en 1981 !

Exposition

A la fin de l’exposition, le 7 novembre 2021, la vente avait rapporté 14.166 €. Une fois déduits les 1.955 € reversés à ceux qui n’avaient pas abandonné 100 % du produit de la vente, il restait 12.211 € nets pour la reconstruction du musée. Et quand on sait que la plupart des œuvres étaient proposées pour quelques dizaines ou centaines d’euros, c’est un très beau résultat.

Exposition

42.211 EUROS POUR LE MUSEE ET CE N’EST PAS FINI

Exposition

La mobilisation des artistes, à commencer par Franta, initiateur du projet, a donc permis de collecter 42.211 euros pour le musée. Et ce n’est pas terminé puisque 45 œuvres, invendues pendant l’exposition, ont été données au musée. Dans une fourchette de prix comprise entre 60 € pour les petites explosions de couleurs de Cademalou et 2000 € pour le très beau dessin d’Alain Lestié et la peinture de Remi Pesce, on a la possibilité d’acquérir des œuvres d’artistes talentueux dans une gamme de techniques et de styles très large. Que l’on pense au facétieux « Rhinozébros » de Jean Mas, à l’aquarelle raffinée d’Alain Goudot, aux étonnants et délicats collages de Dominique Thévenin, aux lumineuses huiles sur papier de Farioli. Et tant d’autres œuvres. Pour cela il suffit de se rapprocher d’Eric Gilli, responsable du musée, à l’adresse mél Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Il vous enverra la liste des œuvres disponibles.

Agnès de Maistre