Carla Bley, Steve Swallow et Andy Sheppard au Grand Théâtre de Provence

PDFImprimerEnvoyer

De tous les personnages hauts en couleur qui peuplent le roman du jazz, la pianiste Carla Bley est l'une des plus délicieusement fantaisistes. Cette suédoise musicienne accomplie, compositrice, chef d'orchestre, arrangeuse, pianiste, mène depuis les années 60 une oeuvre singulière, jamais dépourvue d'humour, à l'esthétique qui oscille entre majesté et comédie.

Depuis quarante ans, cette compositrice-arrangeuse éclectique et inventive a transformé l'utilisation du grand orchestre, a composé des standards de jazz et a conceptualisé l'opéra jazz. Son opéra jazz "The Escalator Over the Hill" (1971) a fait le tour du monde.

 

 

Steve Swallow Carla Bley

Carla Bley était l’invitée le 29 novembre dernier du Grand Théâtre d’Aix en Provence avec son compagnon Steve Swallow, contrebassiste, et le saxophoniste ténor Andy Sheppard, avec qui elle forme le Carla Bley Trio, dans le cadre de la présentation du nouvel album « Songs with legs ». " J'adore travailler avec Carla Bley, c'est une grande compositrice» souligne Andy Sheppard. Le musicien, internationalement connu aujourd’hui, s’est formé en autodidacte à la musique. « C’est elle qui m'a conseillé d'écrire ma propre musique. Elle fait partie du summum ».

 

Pochette

Une salle pleine de fans de la célèbre pianiste, si frêle et semblant peut être encore plus fragile à présent quand elle entre sur scène. Mais, dont la célèbre silhouette, à la chevelure sauvage masquant quasiment en permanence son visage, reste intacte assise à son piano. Beaucoup à l’issue du concert sont allés à sa rencontre pour faire signer un CD. Tous ayant une petite histoire personnelle à lui raconter. «Je vous ai vu pour la première fois dans les années 70 ». Carla et Steve évoquant des souvenirs. Un concert très touchant, et surtout d’une qualité qui n’est plus bien sûr à démontrer ni à décrire. « Mais l’album s’intitule Songs with Legs, des chansons avec des jambes. C'est-à-dire que nous allons toujours de l’avant et qu’il s’il y a des reprises, des chansons qui ont fait du chemin et que nous interprétons toujours avec plaisir, il y aussi de nouvelles compositions ». A déguster comme un bon armagnac.


par Geneviève Chapdeville Philbert

Carla Bley Trio

Grand Théâtre – Aix en Provence 29 novembre 2010


 


Petite fiche technique

 

Carla BleyCarla Bley née Carla Borg voit le jour à Oakland en Californie le 11 mai 1938 . Son père était un professeur de piano et maître de chapelle. Il l'a rapidement poussé à chanter et à apprendre le piano. Elle délaisse l'église pour le patin à roulette à 14 ans.

Elle émigre vers New York à 17 ans et vend des cigarettes au Birdland. Elle y rencontre le pianiste Paul Bley avec lequel elle se marie en 1957. Il l'encourage à composer et lui laisse son nom. Ils divorcent deux ans plus tard, mais Paul continue de jouer ses compositions, tout comme Jimmy Giuffre, George Russell et Art Farmer.

Elle a ensuite une relation personnelle et professionnelle avec Michael Mantler, avec lequel elle a une fille, Karen Mantler, également musicienne. Carla dirige avec Michael le Jazz Composers' Orchestra.

Elle a travaillé avec de nombreux autres artistes comme Robert Wyatt et Nick Mason (batteur de Pink Floyd). Ou encore Gary Windo. L'album solo de Nick Mason (Fictitious Sports en 1981) est en grande partie un album de Carla Bley. La musicienne a composé et fait des arrangements pour le Charlie Haden's Liberation Music Orchestra et a écrit A Genuine Tong Funeral pour Gary Burton. Elle a souvent joué avec son partenaire le bassiste Steve Swallow.

Son arrangement sur la musique du film de Federico Fellini Huit et demi apparaît dans le disque de Hal Willner en hommage à Nino Rota Amarcord Nino Rota.

Carla Bley est aussi l'auteur de la musique du film Mortelle randonnée de Claude Miller (1983).

Pianiste compositrice de jazz américaine Carla Bley est une figure importante du jazz post-bebop. Son œuvre la plus connue est l'opéra jazz The Escalator Over the Hill.


Steve SwallowSteve Swallow, bassiste, contrebassiste et compositeur de jazz américain est né le 4 octobre 1940 à New York City.
Enfant il étudie le piano et la trompette avant de se tourner vers la contrebasse à 14 ans. Il étudie ensuite la composition à l'université de Yale, avant de s'installer à New York en 1960 suite à sa rencontre avec Paul et Carla Bley. A seulement 20 ans il participe au légendaire trio de Jimmy Giuffre, avec Paul Bley, et écrit de fait une importante page de l'histoire du jazz. Vers la même époque il commence une longue collaboration avec le vibraphoniste Gary Burton.

En 1964 Steve Swallow intègre le quartet d'Art Farmer et commence et écrire de la musique. Ses compositions sont connues pour être le plus souvent nerveuses et joyeuses, tout en étant complexes harmoniquement et rythmiquement. Ses partitions ont eu une forte exposition de par leur présence dans le Real Book, mais aussi parce qu'elles sont incluses dans ses albums, Swallow considérant que la diffusion des partitions ne peut être que bénéfique pour la musique.
En 1970, Steve abandonne la contrebasse pour la guitare basse à 5 cordes, sur une guitare qu'il fait construire. En 1974-76, il est professeur au prestigieux Berklee College of Music.

Steve swallow est le compagnon de la pianiste, chef d'orchestre et compositeur Carla Bley.


Andy SheppardAndy Sheppard, talentueux saxophoniste et compositeur, est né en Angleterre en 1957.
Il se met au saxophone à 19 ans, après avoir découvert John Coltrane et trois semaines plus tard, joue dans le quartet Sphere de Bristol, avec lequel il enregistre plusieurs albums, avant de s'installer à Paris où il joue avec le Big Band Lumière et Urban Sax.
De retour en Angleterre, Sheppard enregistre en 1987, son premier album sous son nom, produit par Steve Swallow.
La même année, il est soliste dans le Big Band de George Russell et tourne avec Gil Evans.
Il est récompensé par plusieurs Awards entre 1988 et 1990 [Meilleur instrumentiste, meilleur album...] et il tourne avec son groupe en Europe, au Canada et même en Mongolie.
En 1990 Andy Sheppard forme le Big Band Soft On The Inside. Après cette expérience acoustique, il forme un quintet électrique, In Co-Motion, et enregistre en 1991 l'album du même nom.
Après avoir joué dans le monde entier, le groupe s'agrandit avec l'arrivée de cinq cuivres, et devient le Big Co-Motion...
Andy forme ensuite le trio Inclassificable [Steve Lodder et Nana Vasconcelos] qui se produit dans les principaux festivals européens et enregistre l'album du même nom sur le Label Bleu en 1995.

Andy Sheppard a travaillé avec de nombreux musiciens dans des styles différents, tels que Carla Bley, George Russell, Gil Evans, le violoniste indien Shankar; Nana Vasconcelos; des percussionistes Malaysiens, Indiens... l'organiste Barbara Dennerlein, le pianiste danois Maj-Britt Kramer, le saxophoniste classique John Harle...
Il a aussi participé à de nombreux enregistrements auprès de : Carla Bley et George Russell, le poête dub Benjamin Zephaniah, John Martyn, Baaba Maal, Basia, Nigel Kennedy, et même un album en hommage au New York Dolls.


Discographie notamment

Andy Sheppard by Andy Sheppard

Rhythm Method

Delivery Suite

Learning to Wave en sextette avec le joueur de tabla Sharda Sahai

Dancing Man & Woman avec John Parricelli, Steve Swallow

Movements in Color