Création 2010 de la Compagnie Hanna R: L’homme des plages, au TNN d’après Linda Blanchet.

PDFImprimerEnvoyer

Linda Blanchet a fait ses deux premières créations au TNN, Personne ne voit la vidéo puis Making of. Elle a choisi cette fois de faire un travail sur l’identité et la mémoire, avec six chapitres extraits de Rue des Boutiques Obscures de Patrick Modiano.



Réflexion sur la mise en abîme du souvenir, dans une mise en scène musicale.

 

 

blanchet


L’homme des plages ? Ce sera, je l’espère, explique Linda Blanchet, une adaptation assez proche du roman de Modiano et du personnage, Guy Roland, amnésique, à la recherche de bribes de la vie d’un homme qui est peut-être lui. Une réflexion aussi, plus particulièrement sur L’homme des plages, mentionné dans le roman, celui qui est sur toutes les photos de vacances et qui disparaît, on ne sait pourquoi, sans que l’on sache ce qu’il est devenu. Les photos de nos grands parents posent de grandes interrogations, qui étaient-ils, et qui sommes-nous, quelles traces allons nous laisser ? La mise en scène sera musicale, avec le pianiste argentin Ezequiel Spucches sur scène, des chants, de la magie, sans toutefois de grands effets. La recherche d’identité de Guy Roland liée à la quête des comédiens, va permettre de découvrir, liés au texte de Modiano, des morceaux de l’histoires personnelles des artistes. Une revue ponctuée comme un kaléidoscope de fragments de récits qui s’éloignent et s’écartent.… Notre identité est morcelée, n’a pas de continuité. Se présenter est très difficile, se raconter en quelques mots consiste à dire des bouts de quelque chose de notre vie… C’est toujours de la fiction, nous sommes tous des fictions, de même que les personnages de littérature, le spectacle reflètera cela, je l’espère. Cette quête nous l’avons tous en nous, car nous n’arrivons pas à dire qui nous sommes. Six comédiens de différentes générations (1) et un pianiste sur scène, un bouquet de projecteurs, un piano, mais pas de décor, afin de mieux rentrer dans la tête et la mémoire. Le choix de présenter six chapitres du roman de Modiano a été fait, avec la chance donnée aux comédiens, de pouvoir se raconter, de laisser des traces, de résister à l’effacement du temps, auprès d’un public de 300 personnes pendant 7 représentations avec une recherche photographique à l’appui, en témoignage, des photos de famille, de vide grenier… C’est intéressant de relire «Rue des Boutiques Obscures» de Patrick Modiano, avant ou après l’adaptation libre proposée par Linda Blanchet avec la Cie Hanna R « L’homme des plages » au TNN du 16 au 22 octobre 2010

Brigitte Chéry
Photographie Béatrice Heyligers


(1)Sur scène Au piano Ezequiel Spucches avec Lila Aissaoui, Gilles Chabrier, Olivier Debos, Jonathan Gensburger Maija Heiskanen, Jacqueline Scalabrini.

TNN Promenade des Arts 06300 Nice Tél. : 04 93 13 90 90