La Piste de l’Utopiste – de et avec Rufus Premières au Théâtre Toursky Le 11 octobre au Théâtre du Balcon

PDFImprimerEnvoyer

RUFUS, incorrigible électron libre

Mais quel âge a-t-il ce gamin déjanté qui envahit l’espace et la scène ? Rufus ne change pas ! Indécrottable et talentueux saltimbanque ! C’est sur la scène du Théâtre Toursky que Rufus a donné à goûter au public ses ‘attaques d’utopie infantile’ comme il aime à le souligner. Facétieux en diable, l’immense comédien et humoriste que nous connaissons livre au public, sous forme de sketchs et en métaphores à peine voilées, une diatribe bien sentie contre la bêtise humaine. Mieux encore, une réflexion et une dénonciation de notre bien-pensante société et de ses travers.

C’est l’histoire d’un berger qui descend de la montagne pour son unique semaine de vacances passer ses vacances à la gare. Il va rencontrer une dizaine de personnages à qui il posera la question : « Etes-vous d’accord pour dire ‘oui’ à la vie ? »

 

Spectacle

« L’utopie est une herbe folle dans le jardin des possibles »

Grand par nature, l’acteur devient immense, vêtu d’un burnous, ou bien s’essayant à la méditation des moines tibétains, ou encore le corps tendu, hissé par une corde invisible. Le texte soigneusement poli et les effets comiques mesurés s’enchainent, provoquant l’hilarité mais aussi, curieusement, la réflexion ! L’art de dénoncer par le rire ! Utopiste Rufus ? Tout au plus garde-t-il cette fraicheur de l’enfance que nous aurions perdue et qu’il nous offre par petits bouquets, mêlant poésie, maitrise de la voix, du geste, et une grande humanité. Remarquable constat d’une société qui avance à reculons. Rufus n’y va pas de main morte, tout y passe : Un malade contagieux agite une clochette, un serial killer est recalé à son examen d’entrée à la police car passible d’empathie, un hibou peint en vert tué en vol par ses congénères, des femmes qui foutent le camp sans même dire aux maris où se trouve la cuisine, une industrie avec beaucoup d’avenir, ‘l’exploitation de la femme par l’homme’, la recette des voleuses, mélange d’herbes folles, qui est la recette de la joie naturelle pour arrêter la peste, que dis-je, la tristesse, etc. Divertir en signifiant l’inconcevable érigé en normalité, une normalité tellement habituelle qu’elle en devient invisible !

Dérision, fustigation, malice et tendresse, ici, Rufus est un clown rebelle qui sonne allègrement la cloche d’un indispensable réveil pour ne pas ‘retourner dans la meute’.

Carton plein et totale adhésion des spectateurs pour ces quatre premières au théâtre Toursky, les 1, 2, 4 et 5 octobre 2019. Rufus nous livre un spectacle tendre, coquasse, désopilant et drôle, qui appuie avec succulence là où ça fait mal !

Actuellement à l’affiche du film bouleversant d’Edouard Bergeon ‘Au nom de la terre’ avec Guillaume Canet, vous pouvez retrouver l’inénarrable Rufus dans ‘La Piste de l’Utopiste’ le vendredi 11 octobre 2019 à 20 heures au Théâtre du Balcon, 38 rue Guillaume Puy, 84000 Avignon (tél 04 90 85 00 80). Une heure quinze de plaisir. Qu’on se le dise !

Danielle Dufour-Verna