Simone Simon Une exposition et le livre NU

PDFImprimerEnvoyer

[ Photographe de métier, Simone Simon développe depuis quinze ans une pratique artistique mêlant prises de vue, vidéos, enregistrements sonores et témoignages écrits. Chacun de ses projets est construit de façon pragmatique, pour rendre une réalité brute, souvent poétique.

Ancrée dans une démarche sociale voir anthropologique, Simone Simon cherche dans les sujets qu’elle capte un témoignage vivant, un réalisme touchant aux vies des femmes dans la banlieue (Les portes du Saint-Pierre, éd. Le Passager Clandestin), à l’univers de la boxe (Boxing club, court métrage), aux anonymes (Sur le passage de quelques personnes à travers...), à l’absence et à l’abandon (Souriez on se détruit, Ainsi va la lumière), aux souvenirs d’enfance (Ne regardez pas le renard passer). ]

 

Exposition

Avant propos de Simone Simon : Quels sont les rapports que vous entretenez avec votre corps ? Donner la parole aux femmes afin qu’elles s’expriment sur leur vécu au travers de leur corps est l’idée maîtresse de ce travail. Certaines des libertés acquises au cours des décennies précédentes sont remises en cause, un vent de puritanisme et de sexisme souffle toujours. L’égalité entre les hommes et les femmes reste une utopie. Les femmes qui participent à mon projet font preuve de courage et de militantisme, elles questionnent les diktats sociaux, cultuels, esthétiques et se montrent telles qu’elles sont, sans sophistication. Elles acceptent de poser nues et pour la plupart, c’est la première fois. Par cette action, elles revendiquent la liberté de disposer de leur corps comme elles l’entendent, elles prennent position. Elles sont de tous les âges, d’origines et de milieux différents. Chacune de ces femmes m’a accueillie chez elle. Les photographies, prises en lumière naturelle, révèlent à la fois la nudité des corps et l’intimité d’un intérieur, d’un cadre de vie. Leurs témoignages, recueillis après chaque séance photo, se rejoignent sur beaucoup de points, ils résument le climat dans lequel nous vivons et mettent l’accent sur les transformations du corps, souhaitées ou subies.

Exposition

Extraits de la préface de David Le Breton, Des femmes rieuses. « Simone Simon accompagne de son objectif des femmes en révolte contre les régressions de leur statut et de leur jouissance du monde. » « Si ce bel ouvrage de photographie et d’histoires de vie est simultanément un témoignage sociologique saisissant du travail sur soi et du prix à payer pour se satisfaire d’être femme, il affirme aussi la lucidité et la reprise en main de son existence, les retrouvailles avec la jubilation d’être soi qui s’exprime dans la liberté qui imprègne aujourd’hui leur corps et leur rapport au monde. »

Extraits du texte de Chiara Palermo, Du dévoilement de soi et les territoires de l’intime. « La photographe instaure une proposition : un horizon d’errance dans lequel nous sommes invités à réfléchir sur nos corps et sur les souvenirs qu’il véhicule, sur le surgissement de nos propres identités. » « Le récit proposé par Simone Simon soulève ainsi la question d’une définition de l’intime aujourd’hui. Comment envisager cette question dans un monde où se développent de manière grandissante l’autobiographie, l’autofiction et “l’amplification” du récit de soi par l’intervention des nouvelles technologies dans les dispositifs de télé-réalité et des réseaux sociaux ? »

La philosophe Chiara Palermo, commissaire de l’exposition sera présente lors du vernissage à la galerie Eva Vautier à Nice, aux côtés de Simone Simon, le 27 septembre 2019.

(Transmis par m.a.)

Simone Simon

Corps/voix Territoire de l’intime

Exposition du 28 septembre au 30 novembre 2019

Curatrice Chiara Palermo

Présentation et signature du livre NU, Simone Simon

Préface de David Le Breton, Texte de Chiara Palermo

Galerie EVA VAUTIER

Le Vendredi 27 septembre à partir de 18 h