MICHEL BOURDONCLE, le cœur en ‘touches’

PDFImprimerEnvoyer

Il existe un répertoire colossal concernant la musique pour piano, sans-doute le plus vaste de tous les instruments, fait de chefs-d’œuvre absolus. Quand un pianiste sur scène accepte, au-travers de l’œuvre qu’il interprète, de partager ses sentiments avec le public, de se mettre à nu en quelque sorte, le temps n’est plus à la réflexion. Il faut fermer les yeux, se laisser saisir, posséder, jusqu’à ce que sa propre respiration épouse la musique. Alors seulement la rencontre entre le pianiste, l’œuvre et l’auditeur peut s’accomplir. Il existe de magnifiques pianistes. Plus rares sont ceux dont les doigts sur les touches font vibrer les corps, emportent le cœur et l’âme. Michel Bourdoncle est de ceux-là.

Ce qui frappe immédiatement quand on rencontre Michel Bourdoncle, c’est son large sourire, sa cordialité et l’extrême simplicité de sa personne. Mais quand il s’assied au piano, l’homme prend une dimension insoupçonnée, éclate par la puissance, la fougue, étonne par la technicité, émeut par la délicatesse, la poésie de son toucher.

Spectacle

Une intensité dramatique exceptionnelle

Au piano, l’artiste possède une démesure qui lui permet d’incarner l’intensité dramatique et la dimension poétique de toutes les œuvres qu’il interprète et auxquelles il apporte une troublante originalité, avec des couleurs musicales magnifiques, des mélodies et des rythmes intenses, une sorte de brume où s’immiscent, selon les partitions, une lumière enivrante, une chaleur romantique, une flamme propre à l’œuvre. Le pianiste mêle bonheur, volupté, force, par un jeu débordant de dextérité et de passion, de densité. La clarté, la vivacité, la profondeur, la subtilité, le toucher magique et les performances du pianiste sont édifiants ! Par son excellence, son sourire, son empathie, sa générosité, cet immense artiste est, sur les scènes internationales, un véritable ambassadeur de Marseille, d’Aix-en-Provence, et de son territoire.

Michel Bourdoncle débute avec Jacqueline Courtin et Bernard Flavigny au conservatoire d'Aix-en-Provence, et en gagne le premier prix de piano à douze ans. Il poursuit ses études au conservatoire national supérieur de musique de Paris où il obtient ses prix de musique de chambre et de piano, dans les classes de Geneviève Joy et de Dominique Merlet. Il entre ensuite dans la classe de Jean Hubeau. Sa rencontre avec Carlos Roque-Alsina lui permet une approche de la musique contemporaine, concrétisée par un grand prix au concours international Acanthes à Paris. Lauréat du concours Liszt à Utrecht aux Pays-Bas, il fréquente les classes de Madame Mirvis, et de Messieurs Alumian, Voskressensky et Naoumoff au conservatoire Tchaïkovski à Moscou. A son retour de Russie, il reçoit l'enseignement d'Alberto Neuman. Il poursuit actuellement une triple carrière de concertiste, de professeur au conservatoire Darius Milhaud et de directeur artistique du festival international Les Nuits pianistiques, à Aix-en-Provence. Il participe à des master-classes dans le monde entier, particulièrement en Chine et au Japon. Il a su construire sa réputation sur la plupart des grandes scènes du monde, fort d'une abondante discographie. Il a participé à de nombreuses émissions télévisées et radiophoniques.

Concertiste international
Michel Bourdoncle, qui a reçu la médaille de la ville d'Aix-en-Provence et la médaille de l'Assemblée Nationale pour l'ensemble de son activité artistique,.mène une active carrière de concertiste qui le conduit régulièrement sur les plus grandes scènes du monde : Carnegie Hall de New York, Sala de São Paulo, Teatro Municipal de Rio de Janeiro, Grande salle du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, Anichkov Palace de St Petersbourg, Philharmonie de Kazan, Sala Verdi à Milan, Weinbrenner Saal à Baden-Baden, Théâtre Royal de Madrid, Salle Gaveau et Théâtre du Châtelet à Paris, Théâtre Toursky de Marseille, Corum de Montpellier, Salle Paderewsky à Lausanne, Grande salle du conservatoire de Bruxelles, Festival de Ljubljana, Philharmonie d'Odessa, Philharmonie de Chișinău, Radio de Bucarest, Philharmonies de Cluj-Napoca, Iași, Timișoara, Craiova et Bacău, Smetana Hall de Prague, Suntory Hall de Tokyo, Poly Théâtre de Pékin, Grand Théâtre de Shanghai, Mahidol University de Bangkok, Grand Théâtre de Hanoï... Michel Bourdoncle a joué avec Geneviève Joy, Luba Timofeveyeva, Sa Chen, Alexandra Lescure, Cristina Anghelescu, Marianne Piketty, Cécile Perrin, Erick Friedman, Florin Ionescu-Galati, Pierre Hommage, Francis Duroy, Yves Desmons, Olivier Charlier, Mark Peskanov, Claudio Cruz, Yuri Bashmet et les solistes de Moscou, Kirill Rodin, Stephen Kates, Dominique de Williencourt, Frédéric Lagarde, Dominique Vidal, Philippe Cuper, Giampiero Sobrino, Jean-Marc Boissière, Amaury Wallez, Dang Thai Son, Konstantin Lifschitz, Jacques Rouvier, Georges Pludermacher. Il a joué également avec les quatuors suivants : Via Nova, Manfred, Élysée, Johannes, Transilvanien, Camerata de Varsovie, Archimède, Amazonien, Debussy...

Il est le dédicataire d'œuvres de compositeurs tels que Carlos Roqué Alsina, Nicolas Bacri, Tristan-Patrice Challulau Il enregistre chez : Doron Music, Ems Master Sound, Naxos Marco Polo, 3D Classic.

Michel Bourdoncle allie la générosité, l’humanisme, la tendresse à son immense talent. Ce qui en fait un pianiste rare à écouter avec bonheur, passionnément.


Danielle Dufour-Verna