‘’NATHAN LE SAGE’’ de Gotthold Ephraïm Lessing au TNA , Un hymne à la TOLERANCE, à la PAIX et à l’AMITIE

PDFImprimerEnvoyer

Dans le cadre de la journée internationale du ‘Vivre Ensemble en Paix’ fixée depuis 2017 au 16 mai de chaque année et à l’initiative de l’agence d’évènementiel et de tourisme Med Voyages, basée à Marseille et à Alger, dont le président, monsieur Brahim Djellouadji, est un acteur dynamique d’échanges entre les deux rives de la Méditerranée, de tolérance et d’enrichissement mutuel, le magnifique Théâtre National d’Alger (TNA) Mahiedine-Bachtarzi, met à l’affiche, les 14 et 15 février 2019, et pour la première fois en Algérie, la pièce ‘Nathan le Sage’.

 

Spectacle

Le RIRE, la DERISION, la REFLEXION, pour cimenter les relations entre les hommes, entre les peuples. Connaître l’autre, ne plus avoir peur, accepter et s’enrichir des différences de l’autre :

Voici ce que propose –et réussit- cette belle aventure menée de main de maitre par des hommes convaincus que la fraternité seule peut sauver l’humanité toute entière. En effet, cette adaptation de l’œuvre de Lessing, projet commun porté par des communautés musulmane et catholique de la ville d’Istres, a vu le jour après plusieurs années de rencontres et d’amitiés nouées au fil des mois, au gré des répétions, tantôt à l’église, tantôt à la mosquée, avec une trentaine de personnes, femmes, hommes, enfants, laïcs ou religieux. Cette expérience transcende les réticences, fait bouger les acquis, les endormissements, les dogmatismes. Quand on sait que les rôles principaux sont tenus par Djamel Dedra et Jean-François Noël, respectivement Président de la mosquée Errahma et Curé de la Paroisse d’Istres, et par une vingtaine de comédiens istréens, on mesure le chemin parcouru pour donner un souffle nouveau, non seulement à l’amitié inter-religieuse, mais à la mixité sociale.

Une œuvre commune, du succès national à l’INTERNATIONAL

Si le but de la pièce est de consolider concrètement les liens d’amitié entre les différentes communautés pour une meilleure compréhension de l’autre dans une démarche humaniste, elle a le mérite supplémentaire de mettre à la disposition du public un texte classique et de susciter la réflexion par le rire. Le regard vif posé sur le texte, le spectacle méticuleusement conçu et le dynamisme imprimé par la mise en scène de Bertrand et Alice Kazmareck ajoutent au succès que la pièce remporte partout où elle est représentée.

UN SUJET D’ACTUALITE BRULANT

Véritable hymne à la tolérance, l’œuvre du dramaturge allemand a superbement traversé les siècles. Ecrite en 1779, l’action de ‘Nathan le sage’ se déroule au cœur de Jérusalem, à la fin du XIIe siècle lors de la troisième croisade. Nathan, un marchand juif, apprend que sa fille adoptive, Recha, a été sauvée in extremis par un chevalier chrétien de l’Ordre du Temple, grâcié par le sultan Saladin. Ce dernier exigera de Nathan un arbitrage entre les trois monothéismes. En incluant des personnages de différentes confessions religieuses, Lessing apporte une vision éclairée et apaisée sur un sujet d’actualité brûlant.

« La culture est un antidote à la violence, car elle nous invite à la compréhension d'autrui et féconde la tolérance, en nous incitant à partir à la rencontre d'autres imaginaires et d'autres cultures. » Renaud Donnedieu De Vabres

La culture, qui nécessite des sources très diverses de formation telles que la philosophie, l'art, favorise l'éveil aux richesses que chaque milieu et que chaque individu possède, établit un trait d'union entre les autres et soi-même et permet de communiquer. Elle est rencontre de l'autre et permet à l’homme de s’élever au-dessus de lui-même.



Lutter contre la tendance à analyser, interpréter et juger les choses uniquement à travers le prisme de ses propres références culturelles, dénoncer le sectarisme, créer un recul par rapport aux évènements, aux hommes et aux choses : c’est également à cela que se sont attachés les protagonistes de cette aventure sociale. Loin d’enfermer dans le dogme des religions ou des communautarismes, cette création est une ouverture, une aspiration à la liberté et à la tolérance, une pierre posée à l’édifice de l’humanité. Dans l’époque difficile de violence et d’exactions que nous connaissons, elle rappelle que la fraternité existe, que des femmes et des hommes de toutes origines, de toutes confessions, se réunissent et y travaillent ensemble.


Spectacle

Ce spectacle, qui rapproche nos rives baignées par cette ‘Mère’ Méditerranée, sous le haut patronage des Ministères des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture, est parrainé par le célèbre acteur Sid Ahmed Agoumi et par Richard Martin, directeur du Théâtre Toursky en partenariat avec Marseille Plus, la Compagnie Algérienne nationale Air Algérie, Med Voyages.



Danielle Dufour-Verna