Diptyque 7 à la galerie Depardieu le 16 octobre 2009

PDFImprimerEnvoyer

Alexandre Davin, percussions et Jean Marc Baccarini saxophones, accompagnés pour certaines pièces de Lora Yma, voix et d'une électronique bien maitrisée.



dyptiqueUn concert puissant, inventif, explorant de nouveaux territoires. Les phrases musicales s'envolent, s'enroulent en volutes, flottent dans l'air de la galerie, rebondissent sur ses murs blancs, lieu parfaitement adapté à cette performance sonore. Le jeu virtuose de Baccarini se multiplie à l'infini, nous emmène dans de hautes sphères, dans un espace musical inconnu, libre, peuplé d'inventions sonores surprenantes. Des gammes variées, inhabituelles, allant des sons graves les plus amples jusqu'aux suraigus. Alex Davin est omniprésent, sa batterie classique s'enrichi de gongs, cloches, grains, chaines, udu et autres instruments improbables, jusqu'à une gaine de fils électrique... Lora Yma, ajoute sa propre performance vocale en improvisant subtilement dans quelques morceaux.
L'électronique est la pour lier le tout, pour répéter en boucle, allonger ou retarder les sons des deux instruments et de la voix. Le direct, permet de percevoir toutes les harmonies, toutes les nuances qui ne passent pas à l'enregistrement.
Un concert performance remarquable, a répéter bientôt !