Flèchemuller, The Martini girls

PDFImprimerEnvoyer

matrini

 

C’est avec une approche quelque peu ironique envers son sujet, que Jacques Flèchemuller, semble élaborer ses toiles figuratives. Sont-elles issues de photographies improbables, personnelles ou collectées dans la presse people ? Les personnages et animaux qu’on y rencontre sont traités avec des couleurs vives. De nombreuses femmes blondes aux postures aguicheuses posent au milieu d’une étable (Clara sweet), dans un décor champêtre près d’un cheval (Bella Martini) ou auprès d’un mouton (Lola Martini).

 

On peut s’étonner de ces portraits de filles poseuses et décalées dans un univers rural. Loin de toute neutralité, les vues de Flèchemuller, qui partage sa vie entre New York et l’Ardèche, rappellent, par leur technique picturale, les toiles du belge Luc Tuymans. Quant aux dessins de cet artiste né en 1945 à Monaco, ils affichent résolument un caractère mordant, une verve piquante. Le visiteur y reconnaîtra la figure hirsute du personnage barbu emprunté aux fameux pieds nickelés.

par Isabelle Doleviczényi-Le Pape

Flèchemuller, The Martini girls
10 septembre 2009 – 10 octobre 2009
Galerie Keller, 13 rue Keller, 75011 Paris
www.galerie-keller.com