Quête de l’expression !

PDFImprimerEnvoyer

La galerie Chave nous fait un cadeau merveilleux avec cette exposition de 36 artistes autodidactes. En 1959 Jean Dubuffet signait une préface où il posait cette question : « Qu’attend-on de l’art ? »

Expliquant ensuite sa dimension spirituelle, ce au-delà de la perception des sens. Tout était dit en une phrase. Cinquante ans après, l’exposition présente le noyau originel auquel se sont joints d’autres artistes qui n’étaient pas nés à l’époque de Jean Dubuffet. Le concept de l’art brut a pour critère : une espèce d’état mental. L’artiste est une sorte d’ermite, un asocial. Il se retrouve solitaire, incompris, hors du circuit et du marché. Souvent dépressif, plongé dans des paradis artificiels, il surmonte la maladie, cherchant a exprimer ses angoisses par le dessin et la peinture. C’est pour certains une thérapie. Les œuvres accrochées aux cimaises de la galerie, pourront nous surprendre, mais suivons le conseil de Dubuffet et dépassons la perception des sens, alors tout s’ouvre, on voit d’une autre façon et bien sûr on comprend... On réalise que certains exorcisent leurs enfers sur la toile et le papier. L’exposition pourrait être une thèse d’étudiant en psychiatrie. « Ce sont souvent des talents en friches. » nous dit monsieur Chave, alors il faut les semer, que le grain meurt, afin que l’œuvre vive et existe. Le visiteur sera captivé, attiré ou au contraire le tableau s’avancera vers lui, mais il vivra une expérience sans égale avec ces artistes autodidactes et donc émancipés des canons de l’académisme. Une exposition à ne surtout pas manquer ainsi qu’un magnifique catalogue, souvenir impérissable de votre visite.

par T Jan.

 

Galerie Chave 13 rue Isnard Vence, jusqu’à fin juin.