ANTHEA 2027/2018 … programmation incontournable, créations, productions à gogo

PDFImprimerEnvoyer

Roulement de tambours… qu’on se le dise…Christian Estrosi est maire de Nice, Emmanuel Macron président de la république et ce matin Daniel Benoin directeur d’Anthéa présente avec humour à la presse sa 5iéme programmation en présence de Jean Leonetti, maire d’Antibes Juan-Les Pins !

 

 

Spectacle

En homme de chiffres, comme se devrait tout directeur et fier de son succès, Daniel Benoin annonce d’emblée le record de l’année qui se termine : 12.200 abonnés et 120.000 spectateurs à Anthéa antipolis théâtre d’Antibes et puisque le succès appelle renouvellement et progression, il précise dans la foulée l’annonce de 68 spectacles et 200 représentations pour 2017/18.

Homme de chiffres mais bien évidemment homme de l’art, Daniel Benoin exerce particulièrement cet art dans la mise en scène où comme le comédien face au public, il se met en danger, mais le succès est là.

 

Spectacle

Deux reprises de ses spectacles sont réclamées par le public avant de partir en tournée : ça va ? de Claude Grumberg et Misery , la vengeance d’une fan d’après Stephan King qui sera cette fois jouée dans la petite salle Pierre Vaneck toujours avec Myriam Boyer et Francis Lombrail, puis voyagera à travers la France.

Pour la saison prochaine, une seule création, mise en scène de Daniel Benoin à Anthéa, Tu te souviens de moi, du québécois François Archambault sur la maladie d’Alzheimer avec Patrick Chesnais. Un très beau texte sur les premiers signes de la maladie racontés avec drôlerie et profondeur, finesse et humour. A suivre.

C’est à l’opéra de Nice, où il revient après sa mise en scène de Carmen que nous trouverons Daniel Benoin en février, il propose une création des Noces de Figaro de Mozart avec une lecture originale des rapports de classes, les relations humaines et amoureuses en remontant dans le temps et l’Europe prérévolutionnaire à l’origine de l’opéra de Mozart.

Des spectacles théâtre destinés à la plus grande partie du public

Programmation variée, retour de Fabrice Lucchini qui fit salle comble !

 

Spectacle

Puis Edouard Baer rentre dans la peau de Patrick Modiano tout en délicatesse avec Pedigree. Et pour varier, une comédie de boulevard avec Fanny Ardant dans croque-monsieur peut -être vue à la télévision mais en salle c’est tellement mieux. A découvrir la finesse de jeu de Patrick Timsit dans la pièce d’Albert Cohen, Le livre de ma mère où l’auteur conseille aux fils de mères encore vivantes de prendre soin d’elles tant qu’il est encore temps dans une lettre d’amour particulièrement bouleversante. Alternance de tons avec un trio très drôle et de choc, L’être ou pas, de Grumberg avec Arditi et Russo, distraction assurée sur des questions qui fâchent !

En Janvier Jacques Gamblin dont on connait l’énergie, revient et calme son jeu pour rentrer dans l’intimité d’une correspondance avec Thomas Coville, sur son trimaran pendant sa course en solitaire. Je parle à un homme qui ne tient pas en place, texte coécrit à deux et joué par Jacques Gamblin.

Avec Un air de famille c’est le retour d’Agnès Jaoui et Jean- Pierre Bacri, nouvelle mise en scène de cette comédie ô combien moliérisée dans le passé avec six comédiens excellents, l’autre pièce du dytique Cuisine et dépendances suivra en avril, un diner presque parfait avec Léa Drucker excellente !

Berléand dans une pièce issue de l’imaginaire de Clément Gayet, jeune auteur niçois avec des variations drôles sur le comédien et son double ! Et puis Laetitia Casta éblouissante dans Scènes de la vie conjugale, etBérénice Béjo avec Stéphane de Groodt, la grande découverte de la saison dans tout ce que vous voulez !

Spectacle vivant, musique, humour, chansons, opéra, danse

Spectacle

Retrouver Barbara, ses textes, sous les traits de Juliette Binoche, un moment de poésie, parlé et musical accompagné par le pianiste Alexandre Tharaud, Vaille que vivre un hommage très attendu. Dany Boon fêtera ses 25 ans d’humour sur les planches dans un one man show de deux heures mis en scène par Isabelle Nanty, toujours dans l’humour, retour attendu de Jamel au royaume des humoristes. Musique tous horizons aussi avec Michel Legrand, Olivia Ruiz, Alain Duault et Béatrice Uria-Monzon dans Maria Callas, François Morel, Julien Clerc, Michel Jonasz.

Le public attend Philippe Decouflé et ses nouvelles pièces courtes, on adorera son retour à la danse, de même que Fractus V du grand maître de la chorégraphie et interprète Sidi Larki Cherkaoui avec quatre danseurs et circassiens contemporains, deux soirées inoubliables.

La Traviata enfin pour le cinquième anniversaire d’anthéa en avril réjouira les amateurs dans le cadre du festival des nuits d’Antibes.

Du théâtre toujours avec des interventions délicates

François d’Assise à voir avec les adolescents, texte de Joseph Delteil avec Robert Bouvier, comédien incarné, mis en scène par Adel Hakim. L’auteur explique dans un magnifique poème que tout un chacun peut devenir François d’Assise sans pourtant être saint ! Zabou Breitman après un travail en résidence à Anthéa propose logiqueimperturbabledufou, un passage par l’univers des fous, si les mots sont fous les corps le sont aussi avec des moments chorégraphiés et des textes de Shakespeare à Lewis Carroll, Gogol à Kafka en création et coproduction.

Le collectif 8 est depuis longtemps dans l’aventure avec Daniel Benoin, cette année Gaële Boghossian reprend la mise scène de L’île des esclaves de Marivaux dont ils nous avaient régalé au TNN, et Double assassinat dans la rue Morgue d’après Edgar Poe, le collectif La Machine s’attaque cette année à Dracula après un Peter Pan et un don QuiXote débordant d’inventivité.

Spectacle

N’oubliez pas de guetter le passage de la pièce la plus drôle de Marguerite Duras, Les eaux et forêts, où se joint la jubilation des mots à la qualité des comédiens dans une mise en scène de Michel Didym. Il y a aussi deux pièces politiques et peut être d’actualité…Politiquement correct de Salomé Lelouch et le grand succès d’Avignon 2016 Ceux qui errent ne se trompent pas, politique- fiction d’après « la lucidité »de José Saramago.

On ne vous dira pas tout ce qui fait la richesse de ce programme, mais vous invitons à consulter le site. Comme on le verra c’est avec grande liberté que Daniel Benoin propose au public autant d’œuvres dramatiques que d’autres formes de spectacles, danse, nouveau cirque, opéra, cabaret contrairement aux centres nationaux, toutefois les créations et productions restent essentielles, et cette année il y en a douze. Une programmation très large et pleine de surprises, incontournable.

BRIGITTE CHERY

Le 17 mai 2017

Antipolis théâtre d’Antibes : 260, avenue Jules Grec 06600 Antibes

Billetterie 04 83 76 13 00 www.anthea-antibes.fr

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.