Trans-Fusion des Arts en cours au 109

PDFImprimerEnvoyer

Du 12 au 14 mai, avec l'événement Éclairage Public, le 109 à Nice s'est régénéré. Après quelques années de mise en place, tout est enfin prêt. Place à la Pluridisciplinarité et à la Fusion des Arts ! Est-ce la friche culturelle que tout le monde attend depuis des années ?

 

Evénement

Cédric Teisseire, directeur artistique du 109 est formel, un vent nouveau souffle sur les Anciens Abattoirs. Il a permis le lancement de cet immense espace consacré à l'Art et avec l'arrivée de Romain Vigna au poste de Directeur Général du 109, il est temps pour Nice d'avoir un lieu à la hauteur de ses légitimes ambitions.

Fantasme et réalité artistique en perpétuelle mutation. Le 109 s'est transformé en création vivante et pluriforme. L'espace était investi afin d'en faire un espace de création total, une véritable galerie d'art vivant, plastique et humaniste. Entre volonté politique et artistique, l'hypothèse d'un art mouvant, déambulatoire et performatif poussait dans l'ensemble d'un lieu où chaque recoin devenait l'antre d'une scène ou d'un espace de création. Les artistes présents, y transmettaient un esprit à part.

Evénement

L'excellente Johanna Piraino avec sa performance Pizzicato a réellement réenchanté ce lieu et Frédéric Alemany et son Opposite, a clairement démontré que Nice n'a plus rien à envier à Berlin, pour ne citer que deux exemples concrets parmi de multiples propositions toutes de très bonnes qualités, saisissant la particularité du 109 et sa mémoire afin d'offrir une performance globale cherchant à abattre toutes les frontières à la fois scénique, plastique et picturale. Le renouveau du 109 est né de l'envie d'amener l’art, par un métissage entre théâtre, danse, musique, installation, sculpture, peinture, art urbain, performance, vidéo, art numérique... mais aussi des instants partagés de repas conviviaux et festifs, à l’écoute de différents territoires, ici et ailleurs, en porosité de leur nature, de leur force, de leur vitalité. L'événement Éclairage Public offrait des propositions ouvrant le champ du frottement de la création, avec les espaces du quotidien, de la vie en intérieur, du chez soi… Le public était bien souvent associé à cette démarche en se prêtant au jeu, devenant parfois protagoniste des œuvres en temps réel.

Evénement

Il s'agissait d'une approche différente de l'espace grâce au jeu de la permanence de la performance. Les participants, créateurs ou non, se baladaient au cœur d'un art vivant constitué par l'ensemble des acteurs du 109 (les artistes en résidence, La Station, l'Entre-Pont, le Hublot, Botox(s)...) et ''visitaient'' ces créations telle une exposition vivante où se posaient des actions entremêlant performance et exposition, textes et abstraction, musique et interpellation, installation et création, au travers du jeu du dedans et du dehors. L’objet visite devenait prétexte et porteur de cette action en prise avec la réalité et le vécu des habitants. Le 109 est alors devenu alors un immense lieu de représentation en s'adaptant à la globalité de la proposition. Ainsi le public a assisté à un acte créatif multiforme. Cette création poursuivait le cheminement de l’intime, en transposant un des éléments de la vie des musées, la visite, emminement symbolique des instants de découverte vers la scène ouverte, l’espace public ou partagé, en cadre urbain et institutionnel. Un événement sans délimitation définie, se jouant des espaces et de leurs configurations en valorisant l’endroit comme espace de représentation et de découverte.

Evénement

Sous le regard du Maire de Nice et de sa délégation, le 109 a été officiellement ouvert ou plutôt éclairé.

Maintenant commence la période la plus difficile, c'est à dire la confirmation. Depuis plusieurs années, plusieurs artistes avaient déjà montré le chemin, comme le collectif Salo Panik et son œuvre déambulatoire Katrina qui mettait déjà en lumière l'énorme potentiel de ce lieu.

Nous pouvons être confiants pour la suite, tous les ingrédients sont là pour une réussite, espérons-le totale ! Un conseil, suivez la programmation de l'Entre-Pont, du Hublot, de la Station... car les mois à venir s'annoncent palpitants pour l'Art à Nice. Ce 109 s'annonce comme un véritable coup de fouet pour les organismes.

Laura Hurt