Bella Figura

PDFImprimer

Boris et Andréa se disputent sur un parking. Elle lui reproche de vouloir l'amener dans un restaurant "prescrit" par sa femme alors qu'il fait "l'effort" de lui proposer une sortie en l'absence de celle-ci. La soirée, déjà compromise, va aller de mal en pis quand arrivent sur le parking Françoise, la meilleure amie de l'épouse cocufiée, accompagnée de son ami et de sa belle-mère dont c'est l'anniversaire.

"Je n'ai jamais raconté d'histoires dans mes pièces, et on ne sera pas surpris qu'il en aille encore ainsi. A moins qu'on ne considère comme une histoire la matière stagnante et houleuse de la vie." Ainsi s'exprime Yasmina Reza qui pour la première fois met également en scène une de ses pièces. A l'origine celle-ci est une commande du metteur en scène allemand Thomas Ostermeier qui en a fêté la première en mai 2015 à Berlin. L'histoire ne dit pas si le grand homme de théâtre lui a donné des indications particulières, mais une chose est sûre elle n'a pas fait dans la facilité avec cette multiplication de lieux (parking, terrasse, salle et toilettes du restaurant) peu habituelle sur un plateau et cette intrigue à plusieurs couches.

Théâtre

La plume de Yasmina Reza tranche comme un scalpel et n'épargne personne. Ces cinq personnages n'étaient pas censés se rencontrer mais une fois les choses faites, au lieu de chercher à échapper à la situation, ils semblent comme aimantés, sinon embourbés, et c'est à qui aura le dernier mot, personne ne voulant lâcher le morceau. Tant et si bien que la pièce ressemble à un long épilogue que personne ne veut, ne peut, clore. Ils mettront tous un entrain particulier à tout gâcher, à boire la coupe jusqu'à la lie.

La solitude, la vieillesse, le couple ou encore la famille sont autant de thèmes abordés par la pièce. Pourtant, le spectateur reste comme en retrait. Peut-être en raison des divers changements de plateaux, quasi à vue malgré une vidéo, qui amènent une autre réalité, ralentissent le rythme. Cela dit, la soirée défile agréablement, les rires fusent et les personnages féminins sont particulièrement savoureux.

Le constat final est amer, "on part avec son petit cabas conquérir le monde, on s'imagine avancer, mais on se fane sur place".

Carine Filloux


Bella Figura

Texte et mise en scène Yasmina Reza.
Avec Emmanuelle Devos, Camille Japy, Louis-do de Lencquesaing, Micha Lescot, Josiane Stoleru, décor Jacques Gabel, lumière Roberto Venturi, musique Nathan Zanagar.

Durée 1h30
Du 8 au 11 mars 2017 au Théâtre National de Nice - http://www.tnn.fr/fr/spectacles/saison-2016-2017/bella-figura