Petite philosophie des mots espiègles Par Luc de Brabandere

PDFImprimerEnvoyer

« Le mot chien n’aboie pas » fait-on dire à Spinoza. Des choses aux mots, il y a de quoi écrire… toutes les bibliothèques semble-t-il. La « Petite philosophie des mots espiègles » se présente comme une rapide intrusion vulgarisatrice dans la vaste forêt du langage. Le principal défaut du livre serait en son titre, car si l’auteur est espiègle, le propos est sérieux et les mots sont… ce qu’on en fait.

 

 

Livre

D’accord, mon vieux professeur de philologie, enseignant des années cinquante dans le siècle passé, aurait trouvé la chose insolite et assez légère. Mais c’est bien la qualité de cette sorte d’ouvrage de remettre sans lourdeur les pendules à l’heure. Découverte ou remise en mémoire pour les plus littéraires de formation, le programme de ce livre vous donne la trame et un peu de la chaîne des cours d’initiation sur le langage en philosophie ou d’introduction à la linguistique, matières qu’en l’occasion on découvre ici sœurs siamoises. L’auteur espiègle se souvient avoir écrit une « Petite Philosophies des histoires drôles ». Le discours en est allégé de quelques récréations bienvenues pour illustrer le propos. C’est que, affrontés de face, l’illustre Spinoza, le célèbre Martinet, l’immense Saussure, et Piaget, et Chomsky et, au passage, quelques autres comme Platon, Socrate, Cratyle, Aristote, se présenteraient comme des faces Nord dans l’Everest. Ici, ils deviennent belles promenades en montagne à vaches, qui nécessitent cependant attention, et en avançant de savoir où sera posé le pied. On ne peut se mesurer aux mots sans en jouer un peu. Construire une phrase, c’est toujours un peu lancer les dès, on ne gagne pas à tous les coups, comme nous le disait le copain Stéphane : « Un coup de dès jamais… ». Il faut relancer, souvent changer un ou deux mots, parfois subtilement déplacer la ponctuation. Ce petit livre est aussi un petit atelier d’écriture. Que les apprentis se précipitent, à explorer les matériaux constitutifs du texte l’enseignement de ce point de vue aussi vaut le détour.


Marcel Alocco


Petite philosophie des mots espiègles

Par Luc de Brabandere, Groupe Eyrolles 2017

(En librairie le 3 janvier)