PESANTEUR !

PDFImprimerEnvoyer

Il y a des mots intraduisibles et des sensations impossibles à définir ou exprimer. Les mots, comme le souligne Raphael Monticelli, ont une valeur différente d’une langue à l’autre. Le choix de l’italien et du terme : Sono sconvolto que l’on pourrait, non traduire, on ne traduit pas, on exprime par un équivalent français : je suis retourné, bouleversé ou encore, pris de vertige (on l’aura compris sono sconvolto est intraduisible).

 

Exposition

 

Ce terme, emprunté à la langue de Dante, défini parfaitement le travail et l’œuvre de Gérald Thupinier. Nous sommes plongé dans l’espace, dans le temps, dans l’infini, il ni a ni début ni fin. Pesanteur, non dans le sens de la lourdeur, mais au contraire de celui de l’éther. On sent le vent mais on ignore d’où il vient et encore plus où il va. Est-ce un trou noir ? La mort d’une planète ? Ou sa naissance ? Le trou de l’esprit, de la mémoire, le magma de la roche en fusion ? On ne saurait y répondre. L’artiste nous a-t-il montré le cerveau humain en coupes fines ? cet organe est toujours méconnu et, si l’on greffe les divers organes comme des pièces interchangeables, nul n’a jamais remplacé un cerveau. Ces tableaux sont tout cela à la fois : planètes, roches en fusions et coupes d’un cerveau humain. Gérald Thupinier, en ne donnant aucun titre à ses œuvres, laisse le visiteur libre de les interpréter à son gré. A chacun de les nommer et ces quelques pistes : la roche en fusion, les coupes d’un cerveau humain, les planètes, les trous noirs ou l’espace, l’aideront à faire son choix. Gérald Thupinier présente actuellement dans l'exposition Espace, espaces à la fondation Maeght l’une de ses œuvres, cette coulée incandescente.

 

Exposition


La galerie Depardieu nous offre, une fois de plus, une exposition où nous devons participer, être acteur et non passif devant le travail de cet artiste. « ...Avant que le cerveau ne soit conscient du grain de poussière dans le vent. » Sono sconvolto, nous laissons ainsi à Raphaël Monticelli le dernier mot sur cette exposition visible jusqu’au 30 avril à la galerie Depardieu.


T Jan.


Renseignements :

Galerie Depardieu

6 rue du docteur Guidoni 06000 Nice

www.galerie-depardieu.com

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.