Le précieux pouvoir des pierres - MAMAC

PDFImprimerEnvoyer

Marina Abramović, Michel Blazy, George Brecht, James Lee Byars, Pierre-Laurent Cassière, Marion Catusse, Marine Class, Hubert Duprat, Jean Dupuy, Paul Armand Gette, Isabelle Giovacchini, Guillaume Gouerou, Laurent Grasso, Alicja Kwade, Didier Mahieu, Aurélien Mauplot, Éric Michel, Damián Ortega, Ève Pietruschi, Emmanuel Régent, Evariste Richer, Jean-Philippe Roubaud, Bettina Samson, Valentin Souquet.

 

Exposition

La classification de Linné (1707-1778) déterminait trois règnes : le règne animal, le règne végétal et le règne minéral. Si les deux premiers constituent le vivant, le règne minéral doit à sa structure sa permanence inamovible.

Utilisée comme outil, arme ou élément de construction par Homosapiens (et par Neandertal avant lui), la pierre taillée est présente sur tous les sites et les voies préhistoriques. Compagne indispensable de l'homme à l'origine, elle sert de marqueur de l'évolution humaine.

Exposition


Dans une mise en scène originale réalisée en collaboration avec l'Opéra de Nice, le MAMAC présente les pierres dans tous leurs états.

La première salle interroge la spiritualité, l'atemporalité, l'éternité qui nous renvoie à notre vie éphémère.

Eric Michel présente de très belles pierres (prêtées par le Musée d'Histoire Naturelle) dans un dispositif lumineux mettant en évidence le pouvoir de réfraction de leurs innombrables facettes. Un jeu mettant en valeur les résonances entre matière et lumière.

Les belles chaussures de pierre de Marina Abramovic transmettent, si on y met ses pieds, l'énergie de l'améthyste, réputée pour ses vertus apaisantes. A voir aussi le disque de marbre immaculé de James Lee Byars, les photogrammes de d'Isabelle Giovacchini, la pierre trempée dans l'argent de Emmanuel Régent, ainsi qu'une étonnante vidéo d'un monolithe s'élevant dans le ciel.

 

Exposition

La deuxième salle, une sorte de cabinet minéralogique, s'attache à la collecte et à la représentation. Elle nous accueille par l'installation très poétique de Paul Armand Gette évoquant l'amour et la sexualité : devant la représentation d'un moulage de l'Aphrodite de Cnide, un autel couvert de fruits rouges et de pétales de roses. Assisté de jeunes filles, une célébration a eu lieu le soir du vernissage.

De très étonnants objets mettent la pierre en lumière : un masque à faire tomber la neige (en calcite), un lustre en fragments de verre colorées, de grandes troncs de bois articulés par des pierres de basalte (sculpture découverte en Polynésie), etc.

 

Exposition

Restée un symbole à la fois du luxe et du commun, avec le temps, sa présence s'est amenuisée. Néanmoins, elle reste encore un objet de recherche inspirant pour les artistes d'aujourd'hui qui continuent à les collecter, les mettre en scène, à les soumettre à toutes sortes d'expérimentations.


Alain Amiel

Le précieux pouvoir des pierres MAMAC

30 janvier - 15 mai 2016