De Charlie Hebdo à Charlie

PDFImprimerEnvoyer

Commenter des commentaires, c’est compliqué. Ça donne à réfléchir. Il en est que ça fatigue, la seule perspective de devoir réfléchir. Ceux-là ne liront pas ce livre – d’autant qu’il est probable qu’ils ne sauront même pas qu’il existe. Savent pas qu’on peut réfléchir avant de parler. Eux croient penser sans réfléchir, ils vivent dans l’évidence, en réalité plutôt le vide dense.

 

Bon, ce livre ne pense pas pour vous. Il n’est pas dicté par un voyant extra-terrestre. Les auteurs reprennent les faits, ce qu’il en a été dit, un coup recto, un coup verso. Vous devez commenter leurs commentaires, et c’est compliqué : Oui, on se répète beaucoup dans ces parages. Seulement voilà, dans la réalité le problème revient toujours brutalement – très-très brutalement, ni verso ni recto, globalement avec plein de facettes, comme un tableau cubiste.

Livre

Sur la couverture un dessin : une sorcière voyante prédit l’attentat et les réactions. Du type : « En votre mémoire le glas de Notre-Dame sonnera… » et les « Charlie » consultants se tordent de rire à l’énoncer du paradoxe. C’est que, déjà dit, il y a des rires compliqués. Le problème est labyrinthique. Cependant il y a un plan. Dans un bouquin le truc se traduit par un sommaire.

D’entrée : Être ou ne pas être Charlie. La première partie s’ouvre par « Liberté d’expression et laïcité » : soit, passages par liberté d’expression, tester les limites de la liberté, les valeurs phares du journal : L’anticléricanisme. Et comment tout a commencé : de Van Gogh à Flemming Rose. Et le cas français : la laïcité nécessaire ou agressive ? Dur, dur.

Il en sera comme vous le lirez. De quoi faire grincer des dents aux grincheux, à ceux qui pensent mal et même aux bien-pensants, et à ceux qui comme moi pensent comme ils peuvent, tantôt recto, tantôt verso quand le problème est renversant. Et puis quoi, j’ai assez travaillé. Si vous voulez savoir allez-y voir. Ou plutôt lire : parce qu’après la couverture, plus aucun dessin. Lire, seulement à lire, histoire de faire le point. Pour que si un jour, tout pacifistes que nous soyons, vous êtes contraints de faire le coup de poing sur le nez, (réel ou imaginaire) le poing ne se trompe pas de figure.


Marcel Alocco


De Charlie Hebdo à Charlie

Enjeux. Histoire. Perspectives.

Jane Weston Vauclair et David Vauclair, Eyrolles

(en librairie le 27 novembre)