Van Gogh Europe 2015

PDFImprimerEnvoyer

Dans le cadre de “Van Gogh Europe 2015”, à l’occasion du 125e anniversaire de la mort du peintre, une série de manifestations culturelles se déroulent aux Pays-Bas, en Belgique et en France. Le Musée des Beaux Arts Jules Chéret, Jean Mas et Alain Amiel s’associent à la célébration de cet évènement en proposant une performance : “L’Ombre de Van Gogh” et un film présentant virtuellement l’exposition souhaitée par Vincent van Gogh. Alain Amiel, critique d’art et spécialiste de van Gogh présentera son film “Van Gogh - Chéret, l’Exposition”, dont la voix Off est assurée par Jean-Michel Richaud, acteur d’une pièce sur van Gogh. Le film est réalisé par Jean-Claude Fraicher, photographe et cinéaste.

 

Dans une de ses dernières lettres, quelques semaines avant son suicide, van Gogh écrivait cette phrase : "Un jour ou un autre je crois que je trouverai moyen de faire une exposition à moi dans un café. Je ne détesterais pas d’exposer avec Chéret qui doit avoir des idées là-dessus certainement” (lettre du 10 juin 1890).

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Cette exposition qui n’a pu avoir lieu du vivant de Vincent a été réalisée 125 ans plus tard, le Musée Chéret accueillant virtuellement les œuvres de van Gogh.
Jean Mas, célèbre artiste et performeur niçois, a réalisé pour cette occasion cinq “Ombres de Van Gogh” qu’il a dévoilé pendant sa performance.

Exposition

Bien que n’étant pas de la même génération (Chéret a 17 ans de plus que Vincent), Vincent et Chéret fréquentaient les mêmes cercles artistiques, la même galerie (celle de Theo, le frère de Vincent). Malgré leurs thématiques différentes : le cirque, les fêtes avec Chéret, la campagne pour Vincent avec ses champs, ses vergers, ses fleurs, tous deux partagent les mêmes préoccupations stylistiques. Leur intérêt particulier pour la couleur vive et les compositions enlevées ont dû faire naître chez Vincent ce désir d’exposer avec Chéret.
Mettant l’accent sur les univers plastiques d’une période où la peinture libérée de la représentation naturaliste, s’autorise la subjectivité et la profusion de couleurs vives, cette exposition que souhaitait Vincent enfin réalisée “virtuellement” manifeste que l’art peut se jouer du temps. Cette idée lui aurait sûrement plu...

 

Alain Amiel