Le Principe de l'ironie

PDFImprimerEnvoyer

"Le Principe de réalité" est la deuxième partie d'un triptyque commencé avec "Le Principe de précaution" dans lesquels Frédéric de Goldfiem et Jonathan Gensburger s'interrogent sur notre société et le sens de la vie à travers celle d'un trentenaire.

 

 

Théâtre

"Le principe de réalité désigne la possibilité de s'extraire de l'hallucination, du rêve, dans lesquels triomphe le principe de plaisir et d'admettre l'existence d'une réalité, insatisfaisante ou non conforme à son idéalisation." Jonathan Gensburger et Frédéric de Goldfiem signent un spectacle sous le signe de l'ironie dans lequel Jonathan Gensburger semble prendre beaucoup de plaisir à monologuer pendant presque deux heures autour de la société...et de l'ennui au théâtre. Le one-man-show est un exercice exigeant qui demande une présence forte et un solide talent d'écriture. Jonathan Grensburger possède un indéniable talent de comédien - à défaut d'imitateur - qu'il utilise notamment dans ce spectacle pour critiquer le monde du théâtre. Notamment les directeurs (Irina Brook - Directrice du Théâtre de Nice et Daniel Benoin - Directeur du Théâtre d'Antibes n'étant pas épargnés), la taille des subventions, le déroulement des castings, l'ennui - Jonathan Gensburger s'ennuie beaucoup au théâtre, le temps qui s'y écoule différemment selon la perception du public avec ce qui se passe sur le plateau. Il imite Sarkozy ou encore Muriel Robin, prend l'accent belge, se moque du feng-shui, de la mode des selfies, de l'utilisation des smartphone. Le spectacle étant également pontué par trois interventions chantées. Les spectateurs appréciant le format one-man-show ne devraient pas être déçus.

Carine Filloux

One-man-show présenté du 9 au 19 avril 2015 au Centre Culturel de la Providence en co-production avec le Théâtre de Nice - http://www.tnn.fr/fr/spectacles/saison-2014-2015/Le-Principe-de-realite