ART POSTAL (ou MAIL ART) À NICE

PDFImprimerEnvoyer

Dans le cadre du nouvel accrochage d’œuvres tirées de ses collections présenté comme exposition COLLECTORS, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice (Mamac) propose un ensemble d’Envois par la Poste (ou Mail Art) choisis parmi 214 objets venus de tous horizons, mais tous « adressés » à Nice.

 

Cette pratique comme expression spécifique (et non simple illustration du courrier) est née au début de la seconde moitié du vingtième siècle et s’est particulièrement développée dans l’environnement Fluxus. En parallèle au développement de l’Art Conceptuel, tendances artistiques vers l’immatériel, l’envoi postal permettait de marquer l’existence d’œuvres, « le cachet de la Poste faisant foi », comme le remarquait alors Jean Clair.

En septembre 1971, Jean-Marc Poinsot organisait une action et exposition de Mail Art dans le cadre de la Biennale de Paris, et en novembre paraissait « Mail art, communication à distance, concept » (de J-M Poinsot, préface de Jean Clair. Editions CEDIC), exposition et publication qui étaient en France les premières manifestations d’un regard d’ensemble sur ce type de production artistique.

Marcel Alocco

 

Exposition



LE FONDS « MAIL ART »

Anne DECREUX

(Source : Rencontre avec Marcel Alocco, mai 2014.)

Le fonds « Mail art » ou « Art postal » provient d’un don effectué par Marcel Alocco au MAMAC au printemps 2014. Il comprend 214 objets de 122 expéditeurs différents : Les envois sont constitués d’enveloppes avec ou sans contenus, de cartes postales originales d’artiste ou cartes commerciales modifiées, de supports divers construits par des artistes. S’y ajoutent des cartons d’invitation pour expositions de mail art, ou des invitations hors norme spécialement conçues par un artiste pour une exposition personnelle. Les formats de 10 cm x 7,5 jusqu’à 36,2 cm x 26, en général rectangulaires, peuvent avoir des formes travaillées, des bords taillés ou des mises en volume. Diverses techniques interviennent : Peinture, dessin, collage, découpage de matériaux divers, couture, faux timbres et tampons, construction d’objets… Tous les envois sont marqués par le passage par la distribution postale ou sont destinés (comme les cartes postales) à être postés. Une part de cette collection est formée d’envois reçus pour une exposition en avril 1983 dans la Galerie Association « Lieu 5 », organisée dans le cadre des rencontres « Prima 1983 » Pays-Niçois / Piémont par M. Alocco, alors secrétaire général du CRIA (Centre de Recherches et d’Interventions Artistiques).

Exposition

D’abord initiatives d’artistes isolés, (comme le timbre bleu d’Yves Klein) la transmission oeuvrée de concepts artistiques par voie postale (dans un esprit différent des simples enveloppes décorées) se constitue autour de 1960 en un réseau ouvert d’abord à dominante Fluxus, sous l’impulsion de la « New York School of Correspondance » de Ray Johnson. Avec le groupe Fluxus constitué autour de Ben (Vautier) – qui reçoit les renforts importants de George Brecht et Robert Filliou installés en 1965 à Villefranche-sur-Mer – NICE est alors un centre fort d’émissions et de réceptions de ces courriers insolites. Le maintien en une seule collection de ces envois venus de tous horizons portant des adresses niçoises souligne la vitalité des « avant-gardes » à Nice durant les années soixante à quatre-vingt.

Exposition

Cette pratique permettait l’échange, dans un circuit qui se constituait par cooptations d’artistes ou d’amateurs par des artistes (transmission de listes d’adresses), entre des créateurs parfois de différentes disciplines qui ne se rencontreraient jamais autrement, et pouvaient ainsi connaître des œuvres en élaboration, encore peu ou pas connues.

Expsoition

Pour Marcel Alocco la spécificité du MAIL ART est d’être constitué d’envois par service postal qui sont conçus comme des œuvres (conceptuelles ou matérielles) et font partie de la démarche artistique de l’expéditeur et ne peuvent faire sens que sous cette forme (ex. l’envoi de la « Crevette femelle avec ses œufs » d’Annette Messager). Marcel Alocco a tout de même souhaité garder dans ce fonds Mail Art diverses approches, pour que la collection présente toute la gamme des conceptions de l’envoi postal d’artiste, jouant sur les limites incertaines entre l’expression artistique et l’expression d’usage, gamme qui accueille jusqu’aux enveloppes illustrées et déborde donc largement la Mail Art Fluxus.