Visions of the West / Le souffle de vie du photographe Maurizio Sainaghi

PDFImprimerEnvoyer

C’est toujours émouvant de découvrir le retour d’un artiste à ses premiers émois de créateur.

 

Exposition

C’est le cas de Maurizio Sainaghi né à Turin qui dès l’âge de 10 ans est attiré par la photographie, acquière le goût des voyages avec sa famille et après des études aux Etats Unis et une carrière professionnelle extérieure à l’art, reprend la photographie dans les années 90 et en expérimente les nouvelles techniques.

Il se prend alors d’amour pour le sud ouest américain et plus particulièrement pour The Colorado Plateau, qu’il ne cesse de parcourir et de photographier de 1997 à 2013. Pendant une quinzaine d’années, avec de nombreux allers et retours dans cette région, il va à la recherche des choses étranges et les plus intéressantes de cette contrée du sud de l’Utah, l’Arizona, le New Mexique et une petite partie du Colorado.

Exposition

En jeep au risque de s’enliser, puis à pied avec sac à dos, il entre en relation avec les indiens Navajos et avec les Hopis d’abords plus difficiles, car pour eux, leurs contrées sont sacrées. Autorisation obtenue, il descend dans ces cavernes étroites, ces canyons souterrains de 10 à 15 mètres de profondeur, une lampe accrochée au front, et prend des clichés qu’il retravaillera. Des images d’un moment de rencontre intime avec la nature. Et pour transmettre le message de ces lieux, ce quelque chose de spirituel, le blanc et noir, plus direct, s’est imposé à lui, pour mieux partager cette sensation due à l’étude de la nature, la solitude, la lumière, l’étrangeté de ces strates de millions d’années de turbulences. De ces strates plus ou moins sombres qui ont absorbé des minéraux, subi des érosions, le passage de rivières, le balayage des vents ou les griffures du temps, de ces entrailles lumineuses de la terre, l’artiste dégage l’impression de sacré.

Exposition

Pour la première fois à l’atelier Jacques Renoir qui l’expose actuellement, il rend hommage public à cette magnifique région avec beaucoup de modestie et de réserve, s’étonne des appréciations de ses confrères. Il s’agit d’images absolument sublimes et uniques. Le sable comprimé dont les strates sont en réalité colorées ocre, rouge foncé et violet, prend ici des allures de rubans et de cathédrales, avec toutes les nuances allant des noirs aux transparences de gris. Les paysages, points de vues saisis au cours de randonnées, ont une impressionnante majesté. Pour lui montrer, voir la beauté est essentielle… un signe que la vie vaut la peine d’être vécue.

Exposition

Le photographe, artisan- photographer comme il se nomme, a en réserve de quoi faire une grande exposition au titre Cent photos, photos déjà prêtes de ce registre avec plusieurs thèmes : l’esprit du canyon caché, (spirit of the hidden canyon), trésors cachés, (hidden gems) ciels, paysages nuageux, (Cloudscapes), (vestiges indiens, gravures et peintures rupestres, troglodytes,( Traces), sa majesté le Grand Canyon, (His Magesty). Il s’agit d’œuvres culturelles, pour un grand hommage à cette merveilleuse région The Colorado Plateau, dont l’exposition actuelle donne un premier aperçu de ce vaste projet.

Mauricio Sainaghi se dit ravi de cette première exposition, une expérience positive, un rêve accompli. Il travaille tout le temps, et a encore en réserve la série : Mémoires de Bretagne 2011, puis d’autres photos de la Côte sauvage américaine du Pacifique. On veut bien le croire lorsqu’il dit : Je photographie et c’est mon souffle de vie.


Par Brigitte Chéry le 23 février 2015

Portrait copyright Béatrice Heyligers


Photographs By Maurizio Sainaghi

12 février 28 février 2015

Exposition : Atelier J. Renoir

5 rue Fodéré 063000 NICE

Tel : 0609680689

Ouverture de 14H 30 à 19H en présence de l’artiste