Sculptures et collages !

PDFImprimerEnvoyer

chaveLa célèbre galerie Chave de Vence nous présente Danielle Négro, née à Nice en 1950, ancienne élève de l’école des beaux arts de Nice. Elle a entre autre participé à la restauration de fresques dans l'arrière pays niçois. « Elle suivit mes cours de lithographie à la fin des années ‘60’ » nous dit Pierre Chave, « A cette époque l’école se trouvait rue Tonduti de l’Escarène ». L’élève eut un maître excellent et depuis, elle a exposé trois fois dans sa galerie.

Son travail est fait de collages, de bois sculptés, de pâte à bois. « Elle travaille sur la pâte, faite de sciure et de colle, ou des morceaux de bois, elle fait alors des collages avec du tissu ». On se pose la question : qu’est-ce qui est de la peinture et qu’est-ce qui est du collage ? Le visiteur aura du mal à y répondre, c’est un défi lancé par l’artiste. Elle utilise un arsenal d’objets les plus divers, leur donnant ainsi une âme. « Sa manière de colorier avec une toute petite écriture très fine. Elle ne dessine pas, elle colorie. Ce ne sont que des touches de couleurs, superpositions qui donnent cette écriture éthérée. ». Pierre Chave nous guide dans les salles de la galerie. On découvre ce cobra qui nous fera songer à Bouddha, « Danielle a séjourné aux Indes » ; puis ses sculptures s’étalent, comme un bouquet multicolore, plein de vie, de joie et de lumière. Au 1er étage, on se retrouve dans la salle de jeu d’un enfant qui aurait dispersé tous ses jouets. « Ce sont les gardiens de la galerie » Il y a de l'éclectisme dans ces nombreuses sculptures. Ce bouclier, par exemple, pourrait être Massaï...
Danielle Négro séduira le visiteur et comme le dit Pierre Chave, pour conclure : «  Elle ne se répète pas, mais elle dit toujours la même chose.
»

 

par T. Jan

Jusqu’au 30 mars, Galerie Chave, 13 rue Isnard, Vence tél. 0 493 580 345.