ANDY WARHOL « TIME CAPSULES »

PDFImprimerEnvoyer

C’était le 5 décembre 2014, au Musée d’Art contemporain de Marseille que Jean-Claude GAUDIN, Maire de Marseille, représenté par Anne-Marie D’ESTIENNE D’ORVES, qu’un nombreux public a répondu à leur invitation pour le vernissage de l’exposition.

 

Andy Warhol était frêle et avait crée un personnage immédiatement reconnaissable par sa silhouette et sa perruque blanche , merveilleux personnage associant la magie du conte de fée « Cendrillon » avec toute sa symbolique et un mythe " Dracula » l’homme de la nuit ne pouvant se nourrir que de rouge sang , personnage assoiffé aimant la jeunesse et la beauté , ajoutons à cela, la fête , le pouvoir , la tristesse aussi d’appréhender un monde qui malgré le désir de le retenir éternellement fuira inexorablement .

Andy nous parle de nous et nous tend un miroir qui nous fascine et nous inquiète à la fois.

Marylin for Ever... Oui mais sur papier glacé.

Exposition

Il est allé à sa guise, et c’est là l’un des traits de son art, d’un genre à l’autre, en prenant soin d’en maitriser les règles, mais ceci sans que l’un ne se passe de l’autre. La spécificité du langage de WARHOL s’inscrit profondément dans la conscience de ce qu’on peut appeler  une image moderne. Andy est à la fois peintre, photographe, cinéaste, pris dans le vertige des mythologies d’un temps qui est aussi le nôtre; un temps qui a cédé au pouvoir de la consommation par la reproduction
Andy exorcise le mal par le mal de ce qui nous possède, nous aguiche. Il le fait froidement.


Andy est un voyeur voyant, il domine les choses pour qu’elles ne le dominent. L ‘art de Warhol est un contenant, une caméra lucide devenue chambre froide, absente de soleil, qu’il colorie d’une peinture artificielle, son oeuvre est sulfureuse.

Le temps a passé et aujourd’hui Andy WARHOL est mort, dans l’art de WARHOL une image en supplante toujours une autre, il se donne l’illusion qu’il triomphe de la mort.

Il arrête le temps , il le glace, WARHOL a suscité une mise en société (être ce qu’il ne faut pas être).

Aujourd’hui, il n’a pas pris une ride, aujourd’hui il est le voyant voyeur et a réussi son hibernation.


Pierre Rotolo

 


Le MAC présente jusqu’au 12 AVRIL 2015,

huit TIME CAPSULES qui sont pour la plupart inédites en Europe.

Réalisées par Andy WARHOL à partir de 1974 et jusqu’à sa mort en 1987, des centaines de documents et d’objets ; ce sont tous les souvenirs et émotions qu’il mettait dans des boites. Mondialement reconnu, il était le Pape du Pop’Art.

La partie exposée a été choisie par le MAC avec la possibilité de voir et écouter les chansons que Lou Reed et John Cale ont écrites pour « Songs For Drella »,

... leur concert en hommage à Andy WARHOL de 1989.

Exposition ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Fermée les lundis, les 25 et 26 décembre et 1er Janvier 2015.

69, avenue d’Haîfa - 13008.Marseille.

Renseignements {MAC} +33 (0)4 91 25 01 07

www.marseille.fr