MON ARCHE Á MOI !

PDFImprimerEnvoyer

La galerie Depardieu accueille jusqu’au 17 février Alaleh Alamir, une artiste plasticienne d’origine iranienne. « Mon grand projet : une arche des Hespérides pour sauver la nature. » Tout est dit dans cette déclaration de l’artiste.

 

 

Exposition

Alaleh nous explique son travail, les métamorphoses des objets pour arriver à les figer comme des ‘momies’ afin de les préserver, les conserver et les protéger de l’usure du temps. Les sculptures exposées sont autant de souvenirs de ces nombreux voyages à travers le monde. Le plâtre et la résine deviennent les sarcophages et les linceuls de plantes, tiges ou feuilles. C’est un jardin, blanc comme la pureté et les sculptures feront songer à des coraux arrachés aux abysses de l’océan. Cette arche veut sauver la nature du déluge destructeur des activités humaines. Alaleh Alamir est à sa façon comme Noé chargée d’une mission : sauver la nature. L’artiste est également dessinatrice et peintre. Elle va découvrir la gravure suite à la maladie et une première œuvre, un peu une confession, surement une partie de son journal : « Les fleurs qui m’ont fait du bien. » sera suivie du « cyprès » premier arbre d’une série. Alaleh Alamir évoque le mont Ararat, dans un lointain souvenir onirique. Onirique ? En effet nous sommes dans un pays imaginaire, un rêve délicieux, les arbres, les feuilles, les branches sont-ils fossiles ou momifiés ? Il ne faut surtout pas répondre, on risquerait rompre le charme. Le visiteur, selon son degré d’émotivité, s’attardera devant une sculpture ou une gravure. Ce jardin est extraordinaire aurait dit Charles Trenet. En fait il est bien mieux que çà : Le jardin des Hespérides, le paradis terrestre, un Eden, on s’y attarde afin de s’en imprégner et d’en savourer la moelle et l’âme. Alaleh Alamir et l’âme orientale, une arche pour sauver la nature, un jardin merveilleux, peut-être une évocation des jardins suspendus de Babylone. En cette période où l’on nous offre que des images de violence et d’intolérance, c’est un oasis de calme et de sérénité que nous propose la galerie Depardieu. Une visite à inscrire dans vos agendas.

 


T Jan.


RENSEIGNEMENTS

Galerie Depardieu

6 rue du docteur Guidoni

06 000 Nice

Tél : 09.66.89.02.74

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.