AAARG ! … c’est quoi que c’est ça ?

PDFImprimerEnvoyer

AAARG c’est surtout comme disait un de mes amis « bandit-dessiné », une publication principalement de « petits-mickeys ». Sauf que si vous pouvez sous un certain angle les trouver puériles, (le temps passe mon cher Milou),

ces bulles s’adressent plutôt aux 17 à 87 ans. Il y a aussi de la prose. Prose poétique ? Peut-être. Tout dépend de votre recette de la poésie, si vous l’aimez très cuite… ou bien crue. Donc la vieille chose d’un an produit un énormément énorme n°06 « Spécial » (276 pages) dans lequel vous sont en prime proposées par anticipation les unes d’un certain nombre de numéros, car la rédaction a bonne vue, elle voit loin : le n°42 est prévu, bien que non daté. Fait un peut SDF bien que son coffre-fort est à Marseille. C’est que AAARG ! possède, si ce n’est quelques abonnements manquants, les moyens de ses ambitions comme nous l’énumère l’édito de Pierrick Starsky :

 

Revue

Edito AAARG! n°6

AAARG! a un an.

365 jours...

Sans dec.

Beaucoup ont dit « Vous ne dépasserez pas les deux numéros. »

Et on est là. En quelques chiffres, ce numéro compris, ça donne...

1/6ème de doigt coupé,

1 chien,

2 bagarres,

2 stagiaires,

2 salarié.e.s,

3 personnes à bosser à plein temps dans le staff éditorial,

6 intervenant.e.s régulier.e.s,

6 livres publiés par AAARG! Éditions en plus de la revue,

6 numéros,

15 bénévoles sur les événements par le biais associatif,

18 représentations de l’adaptation de JOBLARD, t’es le meilleur,

27 événements ou soirées,

35 heures de vidéo tournées,

44 nuits blanches,

99 articles élogieux, chroniques enjouées, interviews décadentes,

122 auteur.e.s (bédéistes, écrivain.e.s, illustrateurs.trices, chroniqueur.se.s, journalistes, photographes, vidéastes...),

Revue

174 lettres de lectrices z’et lecteurs heureux-ses,

600 publications sur le site,

734 photos,

999 librairies et autres lieux qui diffusent la revue,

1 158 pages de AAARG!,

2 634 messages de refus à des propositions,

5 373 cases de BD,

10 980 jurons proférés par le redac’ chef,

15 860 litres de bière engloutis par l’ensemble des intervenant.e.s,

16 425 aboiements de Zaza le chien jaune (dont 1 460 sur le facteur),

31 320 mails envoyés,

45 000 exemplaires tirés,

52 000 spaghettis dévorés,

58 400 clopes fumées par le staff éditorial qu’avec ce fric on aurait pu faire plein de choses mieux (moi je jure, mais je ne fume pas. Ah !),

106 000 euros de droits de publication payés aux auteur.e.s,

267 180 cafés avalés par l’ensemble des intervenant.e.s,

2 350 000 caractères typographiques issus des parutions de AAARG !,

10 000 000 d’étoiles dans tes yeux jaunes.

Revue

Si vous comptez vous abonner, voir avec

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

pour informations, renseignements,

et bisous de la secrétaire : ça c’est moi qui l’ajoute, sans garanties, mais on a bien le droit de rêver, non ?


Marcel Alocco