L'espace Kev Adams : un nouveau lieu pour le monde du spectacle marseillais

PDFImprimerEnvoyer

En présence de son parrain Kev Adams, le café théâtre Le Quai du Rire a inauguré un nouvel espace dédié plus particulièrement à la découverte de nouveaux talents, aux stands-up et aux lectures.

 


Quai du rire

Créé il y a 22 ans par Eliane Zayan, le café théâtre Le Quai du Rire est devenu un lieu incontournable pour les marseillais en quête de spectacles. Situé sur le vieux port, dans les caves des anciens Arsenaults, les voûtes en pierres apparentes du XVIIIe siècle, en font un cadre unique. « Auparavant, c'était un local commercial où l'on fabriquait des barques. Par endroit, le plafond était à 6 mètres de hauteur. Je l'ai tout de suite senti comme un lieu de spectacle. J'ai débuté avec une petite salle de 50 personnes que j'ai ensuite agrandi. C’était à ce moment là le premier grand café théâtre de Marseille avec la bande du Carré Blanc. J'ai également créé l'Archange théâtre et le Théâtre de Tatie » déclare Eliane Zayan, la créatrice du festival Festi'Femmes grâce auquel, depuis sa première édition le 8 mai 1996, de nombreux talents ont été découvert telle que Florence Foresti.

Dans ce lieu magique, ont raisonné des rires et des émotions provoqués par Gad Elmaleh, Jean Luc Lemoine, Stéphane Guillon, Anthony Kavanagh, Mouss Diouf, Titoff, Julien Courbet, Denis Maréchal, Vincent Moscato, Jérôme Commandeur... Il a aussi vu aussi naître des spectacles qui sont devenus des références absolues de la comédie, comme par exemple "Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus". Après quelques années sous le nom de La Grande Comédie de Marseille, Le Quai du Rire renaît de ses cendres avec deux salles, une de cent personnes et un nouvel espace d'une cinquantaine de personnes : l'espace Kev Adams. Inauguré le 30 mai, cette salle très conviviale, agrémentée de poutres apparentes au plafond, réunit banquettes mauves de chaque coté de la pièce, chaises, et petites tables bistrot. Une autre façon de vivre un spectacle, comme dans les clubs de jazz américains.

Par ces paroles Michel Novader, directeur artistique du quai du rire accueille le public « J'ai choisi Kev Adams car c'est un ami, un frère, un fils. Cela fait quelques années que l'on se connaît et je l'ai fait travailler avant qu'il ne soit révélé au public, avant on n'demande qu'à en rire de Laurent Ruquier et aussi avant la série télévisée Soda. Gad Elmaleh l'a précédé ici dans ce lieu chargé d'histoire pour les marseillais ». « Kev Adams est dans cet esprit comédie club, il est le meilleur ambassadeur de ce concept » déclare René Paul Blanc, cogérant du café théâtre.

A la suite de l'inauguration, le public a pu découvrir John Eledjam dans son one man show, produit et présenté ce soir là par Kev Adams. Ce spectacle, suivi par des personnes de tout âge, du lycéen aux seniors réserve quelques bons moments. « En septembre, il partira en tournée en Bretagne, au pays basque et dans le nord. Cet été je tourne dans Soda. J'écris également des pièces de théâtre pour Kev Adams mais aussi un nouveau spectacle comique et dramatique, à ciel ouvert, qui traite de l'histoire de trois femmes face à dieu. » ajoute John Eledjam.

Le Quai du Rire donne également accès à des créations de non professionnels comme Couple les 10 péchés capitaux, mise en scène par Gabrielle Blanc. Serge Gubern et Stephanie Chevenement ont écrit et interprètent la pièce avec brio. Tout y est : caricature, excès, lieu commun et interactivité. Un spectacle à voir absolument !

Le 21 juin, à guiché fermé, les chanceux pourront y voir Gad Elmaleh.

Quai du rire

Interview avec Kev Adams

Kev Adams, que « nous connaissons par la série Soda et nous nous reconnaissons en lui », dixit une spectatrice d'une vingtaine d'années, s'avère très souriant et très à l'écoute de ses fans, principalement les adolescents.



Jocelyne Silvy : Comment avez vous accueilli cette proposition d'un espace à votre nom ?

Kev Adams : J'étais très ému, très touché. Je croyais que c'était une blague au vu de ma courte carrière. C'est un grand honneur et c'est aussi le symbole de mon amitié avec Michel. J’espère que cela servira à la découverte de nombreux talents car je sais l'importance que cela a pour tous ceux qui font cette carrière.



JS : Où vous voyez vous dans 10 ans ?

KA : Exactement à la même place. Même dans mes rêves les plus fous, je n'imaginais pas arriver là où je suis maintenant.


Quai du rire

JS : Quelles ont été pour vous les meilleurs rencontres de votre parcours ?

KA : Les rencontres avec Elysa Soussan, Anne roumanoff et bien d'autres car on ne peut faire ce métier seul : c'est un travail d'équipe.



JS : Quels sont vos projets ?

KA : Je tourne avec le spectacle voilà voilà. Je travaille sur un nouveau film Aladin dans lequel je joue Aladin qui sortira pour la rentrée 2015.



Jocelyne Silvy