1964/ 2014 : La Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence a 50 ans.

PDFImprimerEnvoyer

Pour célébrer cet anniversaire, La Fondation Maeght rend hommage à ses fondateurs Marguerite Maeght et Aimé Maeght, marchand d’art et galeriste parisien, à leurs amis artistes et à l’architecte Josep Lluis Sert.

 

Fondation Maeght

L’exposition de printemps consacrée à l’architecture, aux réalisations et aux projets de Lluis Sert, inaugure ce grand rendez- vous des amateurs d’art. Elle présente et met à l’honneur, l’art et l’architecture de l’architecte Catalan, et les liens privilégiés qu’il a développés avec les plus grands artistes de son temps. Elle dévoile aussi ses relations très amicales avec la famille Maeght et ses artistes. Les successeurs, Adrien Maeght, leur fils, et leur petite fille, Isabelle, continuent cette démarche d’ouverture artistique en complète communion avec ce lieu. Et comme le précise, Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation, en parlant du succès et de la fascination du public pour ce lieu, l’architecture de Sert, y est pour beaucoup « Lumineuse, ouverte, intemporelle, elle est un havre de paix et de vie pour les artistes et leurs œuvres » Cette osmose architecturale et artistique est à la fois toute en douceur, saisissante et forte.

Fondation Maeght

La Fondation Maeght, réalisée dans les années 1960, apparait comme une des meilleures réussites de cette période de collaboration entre architecte et artiste. Elle n’a pas pris de rides, et résulte d’une aventure humaine, pour l’amour et la passion des artistes, précise Isabelle Maeght. Cet architecture unique vient d’être choisie comme la plus remarquable de l’année 1964, et figurera dans le pavillon de la Biennale de Venise 2014, ce qui met en avant le travail de Sert, Miro et du céramiste Artigas.

Fondation Maeght

L’exposition qui se poursuit à la Fondation jusqu’au 9 juin a bénéficié du conseil précieux de Jaume Freixa, cet architecte qui a travaillé douze ans aux côtés de Lluis Sert, est spécialiste de son œuvre, professeur à l’université  Polytechnique de Catalogne, et président de la Fondation Miro’ de Barcelone.

Fondation Maeght

L’ensemble du parcours de Sert, cet architecte visionnaire et humaniste, est présenté avec ses engagements, ses rencontres, ses peintres favoris, des sculptures, des maquettes, archives, courriers, et ses autres grandes réalisations : Le pavillon de la République Espagnole, pour l’exposition internationale de 1937 à Paris, dédié à la présentation de Guernica de Picasso, l’atelier de Miro’ à Palma de Majorque, la maison-atelier de Zao-Wou-Ki à Ibiza, l’Ecole des Beaux arts de Besançon, qu’il n’a pas signée, la Fondation Miro’ à Barcelone, et les projets pour les maisons-ateliers de Marc Chagall, et de Georges Braque à Saint-Paul de Vence.

Reconnu dans le monde entier, Joseph Lluis Sert est décédé en 1983 à Barcelone. Sa déclaration en février 1972 à Tenerife  est très éclairante.

« Il y a dans mon architecture quelque chose de fondamental : un élément méditerranéen qui est comme une nostalgie du climat, de la lumière, de tout ce que mes yeux ont vu, au cours de ma jeunesse, dans le pays où je suis né. Je m’intéresse aux aires culturelles de tous les pays du monde bien plus qu’aux frontières artificielles, politiques ou autres. En chacune d’elles je m’efforce de découvrir aussi bien les méthodes de culture de la terre que les manifestations autochtones de l’art, car c’est à partir de tout cela, qui forme un ensemble indissoluble, que se bâtit une civilisation. Et je m’intéresse aussi aux racines de ces aires culturelles. Jamais je n’ai pu rompre les miennes, celles de mon pays, la Catalogne »

Fondation Maeght

Ainsi, on remarquera les pavements en briques de la région, les formes méditerranéennes de cette architecture du soleil qui protège les œuvres de ses rayons. Les toits en impluvium évoquent un disque solaire, mais aussi les cornes du taureau Je trouve très poétique explique Adrien Maeght que Josep Lluis Sert ait imaginé comment à la fois recueillir l’eau de pluie et faire circuler la lumière. » Sert a relié le lieu et la nature, la lumière circule d’est en ouest, tout au long du jour, par des ouvertures de tailles variées, des marches, des dénivelés. Les jardins parsemés de sculptures et de fontaines provoquent un véritable éblouissement auquel se mêle l’été, le chant des cigales. Les terrasses sont enchantées par les montagnes, les arbres, la mer au loin.

Pour fêter ce cinquantenaire, six musées de la Côte d’Azur et le domaine de Kerguéhennec en Bretagne, se joignent aux expositions de la Fondation Maeght.

La Fondation est née de l’amitié d’Aimé Maeght avec Joan Miro, Alexander Calder, Fernand léger, Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall, et Eduardo Chillida. Les héritiers de la Fondation poursuivent cette tradition d’ouverture et d’amitié. Sept grands lieux voués à l’art  ont choisi de lui rendre hommage et de s’associer à cet anniversaire jusqu’en automne.Cette programmation hors les murs a commencé avec Le Musée Picasso à Antibes, qui présente actuellement « Hommage à Joan Miro pour les 50 ans de la Fondation Maeght » puis le Musée d’art moderne et d’art contemporain, le MAMAC de Nice, rendra « Hommage à Alexander Calder. » Ensuite Le musée national Marc Chagall, avec Une œuvre invitée,  plongera dans la vie de Marc Chagall, de même que le Musée Fernand Léger à Biot avec, La partie de Campagne de Fernand Léger. Le musée de la Céramique à Vallauris célébrera les liens de la Fondation avec la céramique : Artigas, Miro, Braque à Chillida. Le musée Matisse de Nice, qui travaille régulièrement sur l’abondante production épistolaire de Matisse, présentera les Correspondances entre Henri Matisse et Aimé Maeght. C’est jusque dans le Morbihan, au Domaine de Kerguéhennec, qu’un écho sera fait de cet anniversaire avec la présentation de 50 ans de collection : Giacometti à Tapiés, à Bignan.

A Saint-Paul de Vence.

Autre bonne nouvelle, on pourra voir à Saint-Paul, grâce aux Amis de la Fondation, la sculpture de Picasso « Tête de femme aux grands yeux. » Après l’honneur rendu à Sert, suivront deux expositions*: Face à l’œuvre dédiée aux chefs d’œuvres connus et inconnus qui ont marqué l’histoire de la Fondation. Tableaux pour un art sous toutes ses formes, fin d’année/ mars 2015, consacrée à la relation entre les arts visuels et les arts vivants, un dialogue entre musique, danse et poésie.

A suivre…

Un discret projet d’agrandissement nécessaire à l’évolution de la Fondation est étudié !


Brigitte Chéry

Photos copyright Béatrice Heyligers


*5 avril -9 juin 2014 L’art et l’architecture de Josep Lluis Sert

28 juin- 11 novembre 2014 Face à l’œuvre.

29 novembre 2014-mars 2015 Tableaux pour un art sous toutes ses formes

Fondation Maeght

623, chemin des Gardettes 06570 Saint-Paul de Vence

Tel/ + 33(0)4 93 32 81 63 Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Ouvert tous les jours sans exception

Octobre à Novembre 10 à 18h

Juillet à Septembre 10 à 19h