Love Screen Pop Corn #3 à La Fabulerie

PDFImprimerEnvoyer

Comme tous les seconds mardis de chaque mois, La Fabulerie – rue de la Bibliothèque, à Marseille – devient LE lieu de rendez-vous des amoureux de l'art.

Mardi 13 mai, l'événement Love Screen Pop Corn #3 s'est déroulé en deux temps.

 

How to cook pop corn, en préambule de la soirée. Ce food art précédera désormais chaque nouvelle session de Love Screen Pop Corn. Pour cette première session, c'est l'artiste Jane Antoniotti– sculptrice – qui a laissé ses travaux pour se mettre aux fourneaux. En effet, Lydie Marchi, organisatrice de l'événement, a donné carte blanche à Jane Antoniotti pour créer de petites mignardises autour du pop corn. A déguster : de délicieux cheese cake au caramel beurre salé, de petites vérines de soupe de maïs et des choux à la crème de pop corn. Un vrai moment de bonheur pour les yeux et pour les papilles. Autant dire que le défi fut relevé avec brio et la barre mise très haute ! Cette première expérimentation s'inscrit dans un projet à long terme. A chaque nouvelle recette, des photographies, archives seront conservées pour être présentées à l'occasion de la Christmas Art Fair 2014 – aux Galeries Lafayette - qui rassemblera entre 5 et 7 artistes autour de ces réflexions.

La deuxième partie de soirée fut l'occasion d'une rencontre en toute intimité et douceur avec l'artiste Julie Perin pour son œuvre « Comme une échographie de nos basses pensées ». Par la projection d'images – work in progress – prises par des téléphones portables, l'artiste nous happe dans son univers et ses interrogations. « C'est un peu votre selfi qui rencontre mon selfi » confie-t-elle. Une sélection minutieuse de photos qui mettent en avant le corps, la nudité, le temps... Les seins d'une femme, des doigts vernis posés délicatement sur une bottine bleue, les jambes d'un homme qui apparaissent sous des draps blancs... Aucune vulgarité, pornographie, ni mauvais goût. Mais seulement le corps dans toute son intégralité, sa splendeur... Et puis Julie Perin. Assise sur son fauteuil, micro à la main, qui nous livre, d'une voix douce, ses pensées, ses écrits. Au fil de ses textes, l'artiste nous interpelle sur cette perpétuelle et actuelle mise en avant des corps, de la nudité sur les réseaux sociaux : « Jusqu'où sont-ils prêts à aller pour être aimés ? ». Voilà, LA question que Julie Perin se pose et retranscrit dans son œuvre. En somme, les questions sociétales mises sous forme plastique ! L’œuvre de Julie Perin ne laisse pas de marbre. Bien au contraire, elle nous touche par sa sincérité, son actualité, sa justesse et son esthétique. Et les textes sont de haute volée !

Voici un court extrait de Touche à Touche, (work in progress), « Comme une échographie de nos basses pensées », 2013 :

« Elles ont tellement espéré leurs corps au bord de ses lèvres qu'elles en ont oublié qui Elles sont.

Elles se sont données offertes dévêtues il les a du bout des doigts dirigées telles des marionnettes.

D'une citations à l'autre, d'un mot aux maux, enrobées de traits Elles les parcourent sur la toile.

La toile dans le cadre anonyme de ces villes perdues, de ces conversations vaines, de ces photos à distance qui traversent le réseau, le territoire des pauvres Elles en perdition.

Il les a ébranlé leurs seuils sans mégarde, les a illusionnées et Elles se sont laissées happer dans le cadre infernal sous la douce promesse de l'amitié et la confiance. Il est facile et aisé de se planquer, se filtrer dans son propre filtre de virtuOsElles sans vertu de la réalité et de lancer un message personnel.

Déclaration soumise aux regards d'existence.

Elles ne sont juste pas seules, Multiples de la confession intime, Elles se livrent corps et âmes. Elles tiennent l'office du silence quant à lui au bord de l'orifice il attend un ordre. [...] »

Le prochain rendez-vous de Love Screen Pop Corn se tiendra au mois de juin pour de nouvelles découvertes et dégustations artistiques !


France Bruey


La Fabulerie

4 rue de la Bibliothèque

13001 Marseille

Artistes: julieperin.com et www.janeantoniotti.com

Plus d'infos : http://www.hydrib.fr/