Voleurs de Couleurs à l’Appartement

PDFImprimerEnvoyer

En plein cœur de Marseille, tout près du Vieux-Port, au deuxième étage d’un ancien hôtel particulier, se trouve l’Appartement. Cette suite meublée, 4 étoiles, abrite toute l’année des œuvres d’artistes reconnus ou émergents. Initié par l’artiste et gérante des lieux, Marion Hermitte, ce lieu hybride se situe quelque part entre la galerie d’Art et la location d’un pied-à-terre haut de gamme.

 

L’originalité de ce projet réside dans cette juxtaposition des genres et la cohabitation au plus près avec des œuvres incroyables. Voilà un appartement d’époque :des murs d'un blanc immaculés, des moulures au plafond, des cheminées en marbre, des meubles de famille datant du XVII° siècle et puis… Des œuvres d’art contemporaines, notamment de Street Art !

« L’intérêt était de créer un lieu dans lequel les artistes pouvaient exposer et les gens vivre en toute intimité avec les œuvres », explique Marion. Acquis en 2012, l’Appartement a accueilli sa première exposition en janvier 2013 et ses premiers locataires en mai de la même année. Une ascension qui témoigne d’un professionnalisme certain mais également de la qualité artistique proposée.

Exposition

Une exposition haute en couleur qui vous met du baume au cœur

Depuis déjà un mois, l’exposition Voleurs de Couleurs a pris ses quartiers dans cet appartement haut standing. Ce sont, en tout, six artistes qui exposent leurs œuvres – tableaux, sculptures, mobiliers : Virginie Biondi – alias Amo -, Julien Raynaud, Pablito Zago, LN Boul, Koska et Stéphanie Marin.

Virginie Biondi – Amo - est une plasticienne à l’univers très particulier. Si elle a déjà réalisé des tableaux recouverts entièrement de scotch adhésif de différentes couleurs, pour cette exposition, ce sont ses peintures et ses encres qui sont à l’honneur. Un travail graphique fait de courbes, de coulures et éclatant de couleurs.

Julien Raynaud est un jeune Street artiste très prometteur. Son travail n’est pas sans rappeler un certain Pablo Picasso et le cubisme. Et pourtant, son style est bien particulier, avec un travail au pinceau et à l’aérosol. Une intensité, des couleurs qui pètent, une gaieté qui explose. Par exemple, le tableau en diptyque, qui encadre le lit, illumine intégralement la chambre. Représentant une famille à la plage, on ne peut s’empêcher d’avoir le sourire en le regardant. Ou encore, de son autoportrait, Artoyz qui trône dans le salon, se dégage une touche de force et de candeur.

Pablito Zago, Street artiste avignonnais, a développé une technique particulière pour créer des portraits en un seul trait. Son art se rapproche de certaines œuvres de l’artiste Jean Dubuffet par ses formes et ses couleurs. Mais si on prête davantage attention à la toile, on arrive à lire one line écrit en fond. Une subtilité étonnante qui souligne le travail de l’artiste. Disséminés ça et là, dans des petits cadres, les Vortex de Zago sont également étonnants. Sur du papier presque jauni, une touche de modernité et de couleur. Ces Vortex vous laissent songeur et libre d’interprétation. Une touche presque érotique s’en dégage…

L’Appartement a été l’occasion d’une belle rencontre et d’une collaboration entre ces deux artistes. Ils ont, en effet, créé une œuvre commune sur les murs de la boutique Détour Design, rue Jean Roque à Marseille.

Détour Design a également sélectionné, pour cette exposition, trois autres talents.

LN Boul est une jeune designer qui expose certaines de ces œuvres en ce moment à l’Appartement. Sa lampe Phobos est absolument saisissante. Faite de trois matières – bois, faïence, métal – elle se compose de plusieurs morceaux reliés par des tiges. Une véritable invitation à la contemplation, au voyage. Elle ressemblerait presque à une météorite explosée, qui laisserait diffuser sa lumière. Ses autres lampes sont faites de fils électriques tressés et donnent un côté doux et chaleureux à chaque pièce.

Koska, jeune designer, base son travail sur le recyclage. Son art naît de la récupération et de l’assemblage de différentes pièces. Ainsi, chacune de ses œuvres est unique de par son histoire et son interprétation. Dans le salon, Airio est un buffet incroyable. En bois, fait à la main, il aurait presque des lignes rétro et pourtant son allure est tout à fait contemporaine.

Stéphanie Marin, designer de Marseille, s’inspire de la nature pour créer. Ses œuvres, telles que le canapé Nénuphar ou encore les rideaux nuage, sont autant d’invitation au calme et à la rêverie. Une artiste de plus qui adopte l’éco-conception.

Toutes ces œuvres, qui peuvent sembler si différentes, s’assemblent pourtant parfaitement dans cet appartement d’époque. Cette exposition fut l’occasion de, non seulement, montrer que l’art contemporain pouvait se marier parfaitement avec le traditionnel mais également d’exposer toute sa force et sa puissance à travers différents matériaux et couleurs.

Et l’Appartement est l’endroit rêvé pour passer une nuit au plus près de l’Art.

La prochaine exposition sera en juin, sur le thème des abstractions avec comme artistes : Sébastien Zanello – plasticien, sculpteur -, Acet – artiste graffiti et Street art - et Virginie Soubeiroux- artiste plasticienne.


France Bruey


Exposition jusqu’à fin mai : Voleurs de couleurs

L’Appartement

68 rue Montgrand, 13006 Marseille.

Visites sur rendez-vous.

A noter que les expositions changent tous les deux mois avec parfois même le mobilier. L’Appartement reste un espace privatif, un lieu d’hébergement où les visites d’exposition ne sont faites que sur rendez-vous, de même pour les vernissages.