Love is in the air à La Fabulerie

PDFImprimerEnvoyer

Dans la rue de la Bibliothèque (1er arrondissement de Marseille), entre les quartiers de La Plaine et du Cours Julien, forts de leurs particularismes, se niche La Fabulerie, petit havre de paix et de douceur.

Comme tous les seconds mardis de chaque mois, la Plateforme Hydrib « propose une séance dédiée à l'image projetée sous toutes ses formes ».

 

Initiée par Lydie Marchi en 2007, avec SAFFIR, galerie nomade, la Plateforme Hydrib est dédiée aux arts visuels. Elle a pour mission de créer des liens entre artistes, curateurs, collectionneurs et public. Au service de l'art contemporain, Hydrib propose également une mise en réseau de différents partenaires, un accompagnement sur un territoire de création, une mise en place de résidences d'artistes en entreprises, une organisation d'événements liés aux arts visuels et des contenus rédactionnels. Hydrib, organisme à but non lucratif, appartient au réseau d'Art Contemporain Marseille Expos.

Dans un décor idéal : banquettes en bois, coussins et pop-corn bio, l'ambiance est cosy et chaleureuse pour un moment placé sous le signe du sentiment amoureux. L'événement LOVE SCREEN POP CORN SESSION #2 fut l'occasion de présenter une succession de vidéos choisies spécialement par les soins de Lydie Marchi.

Les vidéos se suivent dans une logique saisissante. Une introduction, un temps fort et une chute qui vous laisse songeur. Si parfois un certain scepticisme vous envahit, il n’est qu’éphémère. Très vite, ces vidéos vous pénètrent et plus rien n’existe autour. Comme la Sonate pour deux de Véronique Rizzo sur une musique de Francis Poulenc, où la balle monte, descend, ‘joue sur les notes’ et vous fascine ; ou encore Une ritournelle d’Emmanuelle Sarrouy Noguès dans laquelle une danseuse étoile tourne sans fin sur une musique qui tourbillonne. Et sur cette musique défile, dans des mouvements éthérés, le poème Enivrez-vous de Charles Baudelaire avec une image qui se trouble progressivement au fil des vers.

Certaines ne sont que des images, presque psychédéliques, qui vous hypnotisent et vous envoûtent. D’autres allient parfaitement musique, poèmes et sons, et là, tous les sens sont en éveil. Et puis, certaines, sous forme de témoignages directs, face caméra, comme celle d’Alison Bignon Carnet de chagrin 1, vous happent, vous emportent et vous transportent... Le début d’une histoire d’amour qui se consume tout doucement. Vous êtes dans l’empathie.

En somme, cette deuxième session fut un pur moment d'émotion, de poésie auquel nul ne peut être indifférent. Une belle prouesse artistique. Le charme a opéré.

Prochainement : le second mardi de Mai, toujours dans les locaux de La Fabulerie à Marseille, sera présentée, sous forme d'images fixes, l’œuvre de Julie Perin, Comme une échographie de nos basses pensées. Celle-ci sera accompagnée d'un texte de son cru. Cette fois-ci, le Pop-Corn sera également une œuvre d'art – rayé blanc et rouge - créé tout spécialement par l'artiste Jane Antoniotti.


France Bruey


Hydrib

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Site : www.hydrib.fr

La Fabulerie

4 rue de la bibliothèque 13001 Marseille