LE ROUGE EST MIS, Collections du MAMAC à la Galerie des Ponchettes, Nice

PDFImprimerEnvoyer

Croire voler sur la courbe de Roba Capeu adossée à l'horizon baigné de soleil bleu et tomber sur la façade de la galerie des Ponchettes comme une page où "Le rouge est mis" incite à attacher le vélo et entrer, pour voir.

 

Exposition

 

Voir une exposition de peintures : Le rouge est prétexte à un choix d'œuvres sorties des réserves de la collection du Musée d'Art Moderne et d’Art Contemporain (Mamac) de la ville de Nice. Et pas des moindres puisque l'on y découvre un Fontana, un Miro, des Chubac et Arman anciens qui révèlent l'origine de leur démarche. Le Mamac indique proposer « une sélection d’œuvres mettant en exergue la couleur rouge , Les monochromes côtoient le rouge sang jaillissant. Le rouge conserve sa symbolique de couleur de destruction, de colère, de violence et d'agressivité par les taches, traces, lacérations, oblitérations. Le rouge serait aussi la couleur de la féminité.

Exposition

Sur le plan esthétique l'ensemble paraît assez hétéroclite et peu parlant pour chacun des artistes si on ne connaît pas leur démarche, mais on y décèle des communautés de préoccupation, notamment ce qui tourne autour de la monochromie, du rapport à l’objet, d’une libération des contraintes physiques codifiées de la peinture depuis des siècles. La présence, dans cet accrochage, de nombreux artistes niçois (presque la moitié) montre que cette ville et sa région ont largement contribué à la recherche contemporaine de l'art.


Martin MIGUEL


Marcel Alocco – Arman -  André-Pierre Arnal -  Bernard Aubertin – Enrica Borghi – Champion Métadier – Albert Chubac – Béatrice Cussol – Lucio Fontana – Claude Gilli –  – Raymond Hains – Vivien Isnard –Walter Leblanc – Joan Miro – Pierre Pinoncelli – Mimmo Rotella – Niki de Saint Phalle – Stephan Sehler – Sacha Sosno – Tony Soulié – Vladimir Vélickovic – Bernard Venet.

(Jusqu’au 11 mai 2014)